La capsule
Imprimer

La canicule : d'une actualité brûlante

Qu’on en rêve ou qu’on l’exècre, la chaleur ne laisse personne indifférent. Le terme canicule est entré dans les conversations courantes depuis quelques étés déjà. Le mot vient du latin canicula, qui signifie littéralement « petite chienne ». En astronomie, c’est le nom que les Romains ont donné à une étoile (Sirius), la plus brillante de la constellation du Grand Chien, qui se levait et se couchait en même temps que le Soleil, à l’époque des grandes chaleurs de l’été. Par extension, dans l’usage courant, canicule en est venu tout naturellement à désigner une période de très grande chaleur (Quelle idée de voyager en pleine canicule!), ou cette chaleur elle-même (Comment supporter la canicule). On peut également parler de vague de chaleur dans le même sens lorsque les températures très élevées se prolongent quelques jours tout comme, à l’inverse, on parlera de vague de froid en hiver, ce qui nous semble déjà bien loin. Mentionnons également l’adjectif caniculaire pour qualifier une journée, un été, une chaleur, un temps, etc., aussi brûlant, torride, étouffant que l’est la canicule. Précisons toutefois qu’en météorologie  les deux termes ne sont pas parfaitement synonymes. Les critères pour décréter qu’il s’agit d’une canicule peuvent varier selon les pays, mais au Canada la température minimale doit être de 30 °C, l’épisode doit durer au moins trois jours consécutifs et une diminution de l’amplitude de la température du jour et de la nuit doit être enregistrée. La  vague de chaleur  a des contours plus flous, soit des températures au-delà des moyennes saisonnières qui se prolongent quelques jours.

Indice humidex

L’humidex (aussi appelé indice humidex ou facteur humidex), une innovation canadienne, traduit en une seule valeur la chaleur ressentie par la majorité des personnes, tout comme l’indice (ou le facteur) de refroidissement éolien décrit l’intensité du froid perçue par les gens. Plus cet indice humidex est élevé, plus les gens ont une impression d’inconfort et de malaise. Il faut se rappeler que l’humidex  comme l’indice de refroidissement éolien  sont des valeurs et non des degrés, on parlera donc d’un humidex de 40 et non de 40 °C.

Coup de chaleur

Ce qu’on appelle coup de chaleur est un des dangers possibles de la canicule. Causé soit par une exposition au soleil trop intense (une insolation), soit par une chaleur excessive sans qu’il y ait nécessairement de soleil, le coup de chaleur survient lorsque la température du corps devient trop élevée et que l’organisme ne parvient plus à rétablir l’équilibre par ses mécanismes de défense. Malgré la banalité de la dénomination, qui peut donner à penser que le malaise est anodin, le coup de chaleur peut être mortel et ne doit pas être pris à la légère. On relève également dans la langue familière, notamment en France, l’expression coup de chaud.

Insolation et coup de soleil

Un autre revers du beau temps est le coup de soleil, ou érythème solaire en termes plus spécialisés. Le coup de soleil se caractérise par une rougeur de la peau causée par une exposition prolongée au soleil, souvent sans protection suffisante. On le considère comme une brûlure du premier degré. Mais attention! Attraper un coup de soleil n’est pas nécessairement la même chose qu’attraper une insolation. En effet, les termes coup de soleil et insolation ne sont pas des synonymes. L’insolation est la conséquence d’une exposition excessive au soleil. Sa forme la plus ordinaire, mais non négligeable nous apprend-on depuis quelques années, est le coup de soleil, mais l’insolation peut prendre des formes beaucoup plus graves lorsqu’elle mène au coup de chaleur.

Pour en savoir plus sur ces notions, nous vous invitons à consulter les fiches canicule, vague de chaleur, vague de froid, humidex, indice de refroidissement éolien, coup de chaleur, érythème solaire et insolation de notre Grand dictionnaire terminologique.

Et si ce thème vous a plu, laissez-nous vous proposer d’autres textes portant sur la chaleur de l’été : Tout le monde à l’eau, Climatisé ou conditionné et Cooling center.