Imprimer

Allonger

« Le gouvernement devra allonger les millions de dollars nécessaires à … »

Allonger signifie bien « payer, débourser, verser (de l’argent) », mais contrairement à ces équivalents, le verbe allonger n’est pas d’un registre neutre et ne peut, par conséquent, s’employer dans un contexte de communication qui exige un niveau de langue soigné. Les dictionnaires l’enregistrent comme un mot de la langue populaire ou argotique, au mieux certains l’étiquettent comme étant familier, mais aucun ne le présente comme un terme neutre. Il en va ainsi d’autres mots que l’on lit ou que l’on entend parfois dans des contextes qui ne s’y prêtent pas. On peut penser à des mots de la langue familière comme bouffe et bouffer, bordel, toubib, clope, mec ou frangin. Souvent d’emploi récent au Québec, ce sont en quelque sorte des « emprunts » au français de France, ce qui peut expliquer que certains les utilisent dans des situations de communication qui ne le justifient pas parce qu’ils ignorent que ces mots relèvent d’un autre registre. Il faut donc être attentif à employer les bons mots dans les bons contextes.