Imprimer

« Cette femme était un... une... libre-penseur... »

Comment le dire en parlant d’une femme? Nous hésitons, et pourtant, une libre-penseuse est la forme tout indiquée et même si certains ouvrages « oublient » le féminin, rien ne justifie qu’il ne soit pas utilisé. À nous de le rendre plus courant. Quant au trait d’union, certains ouvrages recommandent de l’omettre, d’autres de le mettre, mais la plupart acceptent les deux variantes.
Enfin, on écrira au pluriel, des libres(-)penseurs ou des libres(-)penseuses.