Imprimer

Nez à nez?

« À quelques jours de l’élection, les candidats sont nez à nez dans les sondages. »

En français, l’expression nez à nez signifie avant tout « face à face », ce qui semble contredire le sens qu’on lui donne dans un contexte d’élection. En fait, une autre image que celle de deux personnes se retrouvant l'une en face de l'autre est à la source de ce second emploi. Aux États-Unis, des observateurs ont mis en évidence le fait qu’on trouve de nombreux rapprochements entre le vocabulaire utilisé pour décrire les luttes électorales et celui des courses de chevaux. Pas étonnant que l’expression neck and neck, ou plus marginalement nose to nose, pour signifier que des candidats sont à égalité, provienne du monde des courses. Cette métaphore hippique est bien connue également en français québécois mais ne semble pas avoir inspiré les francophones d’Europe même si le nez du cheval y sert aussi, dans les courses, de mesure pour départager les chevaux à l’arrivée (après une encolure, une courte encolure, une tête et une courte tête). D’autres expressions peuvent également rendre cette idée, par exemple les candidats sont à égalité, ex æquo (invariable), ou, pour employer une autre métaphore corporelle, au coude-à-coude (écrit de préférence avec traits d’union lorsqu’il s’agit du nom et sans trait d’union dans la locution adverbiale : être assis ou, au figuré, travailler coude à coude).

Nous vous invitons à consulter l’article Nez à nez de notre Banque de dépannage linguistique.