Imprimer

« Par le biais de »

« Il a contribué à la réinsertion sociale de centaines d’itinérants par le biais de son organisme. »

Un réexamen de l’usage dans la francophonie de par le biais de au sens d’« au moyen de » nous a permis de conclure qu’on ne peut rien reprocher à cette locution qui a fait l’objet d’une condamnation au Québec. Celle-ci doit être mise au compte d’une description lacunaire des dictionnaires.

Pour en savoir plus sur la question, nous vous invitons à consulter l’article Par le biais de dans notre Banque de dépannage linguistique.