Imprimer

Crystal meth, ice, glass, crank

La méthamphétamine fait la manchette depuis quelques semaines et cet intérêt soudain ne tient absolument pas à de quelconques vertus thérapeutiques, mais plutôt aux effets destructeurs qu'elle provoque.

Dérivée de l’amphétamine, cette drogue agit sur le système nerveux central en libérant de grandes concentrations de dopamine. Ce sont ses propriétés psychostimulantes – son action peut durer de 8 à 24 heures – et son coût peu élevé – on l’appelle aussi la cocaïne des pauvres – qui expliquent que cette drogue si dangereuse se soit répandue. La méthamphétamine peut être inhalée, reniflée ou injectée. C’est sous sa forme cristallisée que cette drogue est connue plus communément en anglais sous les noms de crystal meth ou de crystal, ou sous ceux de ice, tina ou crank dans le jargon du milieu. En fait, son nom véritable est méthamphétamine en cristaux ou méthamphétamine cristallisée. Concoctée dans des laboratoires clandestins à partir de médicaments en vente libre et de produits vendus dans les quincailleries, la méthamphétamine peut provoquer une forte dépendance dès les premières utilisations et sa consommation peut causer des dommages extrêmement graves. D’ailleurs, elle est désormais considérée comme une drogue dure au Canada, avec toutes les implications pénales que cela entraîne.

Pour en savoir davantage sur ce sujet, vous pouvez consulter la fiche méthamphétamine, de notre Grand dictionnaire terminologique.