Imprimer

Snowbird

Dès que le froid se fait trop insistant, les voilà prêts à partir. Ceux que nous appelons familièrement les snowbirds fuient, pendant quelques mois, le froid et la neige pour aller couler des jours heureux sous des cieux plus cléments. Ils nous reviennent avec le temps doux du printemps.

En anglais, on trouve l'appellation snowbird déjà employée vers 1925 par des Américains des États du sud à propos d'habitants du nord qui migraient pour éviter l'hiver. Mais il semble que l'étiquette se soit répandue, notamment dans le domaine du voyage, vers la fin des années 1970 pour désigner plus spécifiquement les Américains des États plus au nord ou les Canadiens venant passer l'hiver en Floride. Cet emploi figuré, qui relève de la langue familière, est aujourd'hui consigné dans les dictionnaires anglais, américains ou canadiens.

En français, quelques dénominations ont été proposées pour éviter cet anglicisme : l'équivalent le plus simple, à défaut d'être aussi coloré que snowbird, est le terme hivernant, substantif qui est d'ailleurs usité en français européen pour désigner des touristes qui migrent aussi pendant la saison froide dans des endroits au climat plus doux. Par exemple, on parle d'hivernants sur la Côte d'Azur.

Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter la fiche hivernant dans notre Grand dictionnaire terminologique.