Imprimer

Post mortem

Il est parfois question de post mortem dans la foulée d'élections. Certains évoquent la nécessité de faire un post mortem pour comprendre et analyser les résultats du vote, pour revoir le contenu des programmes, pour discuter de l’orientation du parti, etc. Dans ce sens, post mortem est un emprunt à l’anglais. Les seuls emplois de cette locution latine en français relèvent de la médecine et font référence à « ce qui suit la mort »; les emplois figurés sont à mettre au compte de l’anglais. Dans un contexte comme celui des suites d’une élection, on parlera plutôt d’autopsie (au figuré) ou d’analyse rétrospective, de bilan, de retour sur ce qui s’est passé.

Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter l’article Post mortem de notre Banque de dépannage linguistique ainsi que la fiche autopsie de notre Grand dictionnaire terminologique.