Imprimer

Cheval

Le pluriel de cheval est, et reste, chevaux. La croyance qui veut que la forme chevals au pluriel soit maintenant acceptée est tout à fait fausse et ne vient pas d’un avis quelconque de l’Office ni des propositions de rectifications de l’orthographe, il s’agit là d’une sorte de « légende scolaire » qui doit être démentie. Pour en savoir plus, consultez l’article Cheval de notre Banque de dépannage linguistique.