Imprimer

Il y a deux coupes Stanley!

C’est la période des séries éliminatoires de la Ligue nationale de hockey, et l’on en entend parler presque quotidiennement. Pourtant, on hésite parfois sur la manière d’écrire coupe Stanley : doit-on mettre ou non une majuscule à coupe?

En fait, tout dépend de ce dont on parle exactement. Lorsque l’on désigne le trophée lui-même, on écrit coupe Stanley, avec une minuscule (comme c’est le cas pour trophée Conn-Smythe, trophée Calder, trophée Prince-de-Galles, trophée Clarence-S.-Campbell ou trophée Norris). Cependant, lorsque l’on parle du championnat, on écrit plutôt Coupe Stanley, avec une majuscule. Ainsi, on écrira les Kings et les Rangers s’affronteront en finale de la Coupe Stanley, mais les Canadiens de Montréal ont remporté la coupe Stanley en 1993.

Vous aimeriez en savoir plus à propos de la règle de la majuscule? Vous pouvez notamment consulter les articles de la Banque de dépannage linguistique intitulés Prix, distinctions et trophées et Manifestations commerciales, culturelles et sportives. Par ailleurs, le glossaire À vos patins! vous permettra de vous familiariser davantage avec la terminologie du hockey sur glace.