Imprimer

Élection au singulier ou au pluriel?

Participer à un vote peut souvent se révéler être une source de questionnement, mais le mot élection lui-même peut déjà en être une. Le premier ministre a-t-il déclenché la tenue d’une élection générale ou d’élections générales? Singulier ou pluriel?

En fait, les deux sont possibles, selon le point de vue du locuteur, qui peut voir dans ce processus soit la tenue de plusieurs scrutins en même temps – il privilégiera alors le pluriel –, soit un seul événement, auquel cas il optera plutôt pour le singulier. C’est ainsi que l’on peut parler d’une forte participation à l’élection ou aux élections, ou du déclenchement d’une élection générale ou d’élections générales. On constate toutefois que le pluriel a une bonne longueur d’avance dans l’usage, la pluralité des sièges à pourvoir expliquant sans doute cette préférence.

Il y a par ailleurs des contextes où le singulier est attendu, ce qui est notamment le cas quand un seul siège est à pourvoir. C’est pourquoi on parlera plus justement d’élection présidentielle aux États-Unis ou en France – bien que le pluriel soit abondamment attesté dans l’usage tant européen que québécois –, ou encore d’élection partielle dans une circonscription (mais, bien sûr, d'élections partielles si elles doivent se tenir dans deux ou plusieurs circonscriptions).

Pour en savoir davantage sur cette question, nous vous invitons à consulter l’article Élection de notre Banque de dépannage linguistique ainsi que les fiches élection, élection municipale, élection générale et élection partielle du Grand dictionnaire terminologique.