Imprimer

Incendie de forêt

Les flammes qui ravagent en ce moment de nombreux hectares de forêt sont appelées tantôt incendie de forêt, tantôt feu de forêt. Ces deux appellations sont-elles équivalentes?

Si les mots incendie et feu, employés seuls, ne sont pas synonymes, ils le deviennent lorsqu’ils sont accompagnés du complément de forêt. Ces deux synonymes, incendie de forêt et feu de forêt, se retrouvent d’ailleurs tant dans la presse et les ouvrages lexicographiques d’ici ou d’Europe que chez les spécialistes forestiers. Ces derniers emploient aussi le terme incendie forestier, moins courant dans la langue générale.

On peut donc parler de feu de forêt ou d’incendie de forêt, et de protection des forêts contre le feu ou de protection des forêts contre l’incendie. Par ailleurs, on dira qu’on a mis le feu à la forêt, que la forêt a pris feu, qu’elle est en feu, ou qu’elle a été incendiée.

Quant à ce qui peut distinguer le feu de l’incendie, c’est surtout qu’un feu, contrairement à un incendie, n’est pas nécessairement destructeur – pensons aux feux de joie, aux feux de camp, aux feux de la Saint-Jean. En fait, l’incendie est un type de feu, un grand feu qui cause des dommages importants. Par ailleurs, même dans des sens qu’ils ont en commun, on emploiera l’un plutôt que l’autre dans certains contextes : on dira par exemple mettre le feu, mais provoquer un incendie. Il est à noter que le feu ou l’incendie peut être allumé volontairement ou accidentellement, criminellement ou non.

Pour en savoir davantage sur cette question, vous pouvez consulter les fiches incendie et incendie de forêt du Grand dictionnaire terminologique, l’article Pyromane et incendiaire de la Banque de dépannage linguistique ainsi que, dans la liste des capsules archivées, Pyromane et incendiaire : pour éviter de n’y voir que du feu.