Imprimer

La mousson dans tous ses états

Les pluies torrentielles qui s’abattent sur le sous-continent indien nous font découvrir le visage meurtrier de la mousson. Or ce phénomène climatique est également porteur de vie, puisque la moitié de la population mondiale dépend des pluies apportées par la mousson d’été pour éviter la sécheresse et la famine.

Mais qu’est-ce que la mousson au juste?

Ce que l’on désigne par le terme mousson est avant tout un ensemble de vents qui, dans plusieurs régions tropicales, soufflent de la mer vers la terre pendant une moitié de l’année – on parle alors de la mousson d’été – et de la terre vers la mer pendant le reste de l’année, soit la mousson d’hiver. Dans la langue générale cependant, mousson est très souvent employé seul pour désigner la mousson d’été. Que du vent, donc, la mousson? Certes non!

Ces vents apportent de fortes pluies sur le continent lorsqu’ils soufflent de la mer vers la terre, et transportent un air très sec lorsqu’ils prennent la direction opposée, ce qui correspond aux deux grandes saisons des latitudes tropicales. Par extension, le terme mousson peut aussi désigner ces deux saisons. Et là encore, on dira souvent la mousson, plutôt que la mousson d’été, en parlant de cette saison chaude et pluvieuse qui met fin à des mois de sécheresse.

La mousson, ce sont donc des vents porteurs de pluie ou de sécheresse, c’est aussi une saison humide ou aride, bref, un système climatique dont les effets peuvent souvent être bénéfiques et tragiques à la fois pour une bonne partie de l’humanité.

Pour en savoir davantage sur ce sujet, vous pouvez consulter les fiches mousson, mousson d’été et mousson d’hiver de notre Grand dictionnaire terminologique.