Pourquoi pas en français?
Imprimer

Slow food (texte revu)

Il est beaucoup question de malbouffe (junk food) en ces temps où on nous rebat les oreilles avec les acides gras trans. La malbouffe est souvent liée à la restauration rapide (fast-food industry), grande source de ces indésirables lipides. Pour ces raisons , on peut penser que l’écogastronomie – qu’on pourrait qualifier de « restauration lente », le pendant positif de la restauration rapide – connaîtra une popularité grandissante.

Ce type de restauration est né en Italie il y a une vingtaine d’années d’un mouvement idéologique à saveur écologique. Ses adeptes prônent, d’une manière générale, la biodiversité, le respect de l’environnement et la valorisation de la production locale. Ce sont d’ardents défenseurs du « patrimoine gastronomique » qui préconisent l’éducation du goût et le plaisir dans la dégustation d’aliments vrais. C’est ainsi que dans de nombreux pays, ils se réunissent pour savourer de bons plats et mettre sur pied des projets liés à l’alimentation. Par ailleurs, ces écolos nouvelle vague décrient standardisation, mondialisation, industrialisation.

Pour en connaître davantage sur ces notions, vous pouvez consulter les fiches malbouffe, acide gras trans, restauration rapide et écogastronomie du Grand dictionnaire terminologique.

Archives