Image : la capsule : De la vague à la tôle : le car surfing
Imprimer

De la vague à la tôle : le car surfing

Cette étrange pratique a malheureusement refait surface dans l'actualité. Le terme car surfing, comme le phénomène, nous est venu des États-Unis, et le français ne disposait pas encore d'équivalent bien implanté. L'accident tragique des derniers jours nous aura permis de constater que l'appellation surf de voiture est maintenant passée dans l'usage en français.

Son objectif

L’objectif de ce défi insensé est de se maintenir en équilibre sur le toit, le capot ou le coffre d’un véhicule en marche (comme si on y surfait) ou, tout au moins, de s’y agripper en position assise ou couchée. D’autres choisissent de se suspendre sur les côtés de la voiture après s’être extirpés de la voiture par la fenêtre. Enfin, une variante de ce petit jeu à hauts risques est de s’accrocher à la voiture en planche à roulettes ou en patins à roues alignées.

Son attrait

Le phénomène du car surfing n’est pas nouveau. On en trouve une démonstration dans le film Teen Wolf (1985) dans lequel un adolescent métamorphosé en loup exécute des cabrioles sur le toit d’une camionnette, et justement sur la chanson
Surfin’ USA. Selon une étude sérieuse, l’utilisation de telles cascades dans un jeu vidéo aussi populaire que Grand Theft Auto (depuis 1998) ou dans la série télévisée Jackass (2000-2002), et la visibilité qu’offre YouTube à ce type d’acrobaties spectaculaires (depuis 2005) pourraient expliquer l’attrait qu’éprouvent certains jeunes pour ces « prouesses ». Malheureusement, nous ne sommes pas dans un monde virtuel ni au cinéma, et le prix à payer pour ces casse-cous peut se révéler très élevé, allant trop souvent jusqu’à leur vie.

Et encore…

D’autres défis du genre ont déjà été nommés en anglais; il y a le train surfing qui, on le devinera, consiste à surfer sur des trains en marche, et même l’elevator surfing, où le défi est de rester sur le toit d’un ascenseur en marche sans se faire écraser au plafond. On peut également rapprocher le surf de voiture de ce que l’anglais nomme le ghost riding (conduite fantôme?), qui consiste, une fois la conduite bloquée à une certaine vitesse et le véhicule laissé sans conducteur, à danser sur celui-ci ou à proximité. Comme quoi la folie ne connaît pas de limites…

Nous vous invitons à consulter la fiche surf de voiture dans notre Grand dictionnaire terminologique.