La capsule
Imprimer

Écouter la langue

« Oui. Écouter la langue quand elle atteint au meilleur d'elle-même et réussit à dire ce qui n'avait jamais encore été dit comme ça nous enseigne à percevoir ce que nous n'avions pas perçu : le monde jusqu'à ses marges à la limite de l'exprimable.

Au XXe siècle, avec toutes ces ressources, le français n'est pas près d'être une langue morte. »

Georges Mounin, « Une vieille dame inventive », dans Le plaisir des mots : cette langue qui nous habite, Paris, Éditions Autrement (série Mutations, no 153), 1995, p. 98.