Imprimer

Climatisé ou conditionné?

La chaleur est devenue une source intarissable d’inspiration en matière de langue. Après avoir traité de canicule et de baignade, nous vous proposons d’aborder le champ de la climatisation.

Le conditionnement d’air

De l’anglais américain air conditioning, le français a fait conditionnement d’air et de l’adjectif correspondant air-conditioned, air conditionné. On a donc désigné par les termes appareil de conditionnement d’air ou conditionneur d’air des dispositifs permettant de « conditionner » l’air ambiant en lui donnant des caractéristiques de température et d’humidité précises. Par extension, on est passé de l’air conditionné d’un lieu à un air conditionné pour parler de cet appareil destiné au conditionnement de l’air (faire fonctionner l’air conditionné, installation d’un air conditionné).

La climatisation

Parallèlement, le terme climatiser et ses dérivés, de formation plus française, sont apparus et se sont mis à concurrencer la série précédente. C’est ainsi que le terme climatiseur s’est imposé pour désigner l’appareil individuel servant à assurer la climatisation d’un local de volume modéré ou d’une voiture. Le terme conditionnement d’air fait aujourd’hui davantage référence à des installations ayant pour objet de maintenir des matériaux ou des denrées dans des conditions favorables à leur conservation, alors que la climatisation (ou, familièrement, la clim) vise plutôt à assurer le confort des personnes en maintenant notamment une température ambiante agréablement fraîche.

De l’air conditionné ou climatisé?

Si certains ouvrages précisent encore qu’il faut faire la distinction entre climatisé et conditionné (une pièce climatisée étant un endroit où l’air a été conditionné) affirmant du coup qu’on ne saurait parler d’air climatisé pour air conditionné, l’usage a tôt fait de passer outre à cette nuance d’emploi et des ouvrages de référence admettent désormais qu’on puisse employer air climatisé ou air conditionné et donc, par extension, on en déduit qu’un air climatisé, tout comme un air conditionné, puisse se dire pour désigner un appareil de climatisation que l’on peut toutefois appeler, bien plus simplement, un climatiseur (et non climatisateur, comme on l’entend parfois, aussi bien en France qu’au Québec, du reste).

Et pour continuer au frais, nous vous conseillons un autre texte sur ce que les anglophones appellent des cooling centers.

 

 

Archives