Imprimer

En juin, finissants et finissantes mènent le bal…

En juin, une certaine frénésie gagne les étudiants et les étudiantes. C’est que non seulement les vacances approchent, mais aussi qu’elles sont précédées d’une kyrielle de bals, de fêtes et de cérémonies marquant la fin du programme d’études ou l’obtention du diplôme. Examinons un peu le vocabulaire utilisé pour parler de ces célébrations.

Diplômés et finissants

D’abord, comment les désigner, ces élèves ou ces étudiants qui termineront bientôt leurs études ou franchiront une étape importante dans leur scolarité? Ce sont des finissants et des finissantes. Le terme sortant avait été normalisé par l’Office dans un avis en 1983, mais cet avis a été retiré en 2004, l’usage du terme finissant s’étant imposé au Québec. Les termes diplômé et finissant ne sont pas synonymes, même s’ils peuvent être interchangeables dans certains contextes. En fait, un diplômé, comme le terme l’indique, est une personne qui a obtenu un diplôme, alors que, si la dénomination finissant peut s’employer pour parler de celui ou de celle qui vient de terminer ses études ou d’obtenir son diplôme, elle peut aussi désigner un élève ou un étudiant qui en est à sa dernière année dans un programme d’études ou dans un établissement d’enseignement. C’est d’ailleurs le sens qu’on doit lui donner dans un contexte comme celui de salon de l’emploi pour les finissants, c’est-à-dire qui s’adresse aux futurs diplômés. En outre, dans un programme d’études, on peut compter plus de finissants que de diplômés, parce que certains étudiants auront connu des échecs ou auront abandonné leurs études avant la fin du programme.

Bal, album, etc.

C’est devenu une coutume de marquer avec beaucoup d’éclat la fin d’un cycle d’études. Le Québec suit aujourd’hui le reste de l’Amérique du Nord dans ces célébrations, notamment en organisant le traditionnel bal des finissants, qu’on pourra aussi appeler bal de fin d’études ou de fin d’année, où belles et princes charmants se donnent rendez-vous, et en confectionnant un album de ou des finissants, qui peut aussi s’appeler album de fin d’études ou album-souvenir, dans lequel des photos et des textes ne manqueront pas de rappeler de bons souvenirs à ces « futurs anciens étudiants ».

Remise des diplômes et collation des grades

Il ne faut pas oublier la cérémonie protocolaire au cours de laquelle le diplôme est remis aux élèves ou aux étudiants fraîchement diplômés. Cette cérémonie est appelée, de manière générale, cérémonie de remise des diplômes ou simplement remise des diplômes (par exemple, assister à la remise des diplômes); on peut aussi employer le terme cérémonie de fin d’études, pour une cérémonie qui se veut moins solennelle. Dans le cas des universités, la formule collation des grades signifie d’abord l’action de conférer des grades (le baccalauréat, la maîtrise ou le doctorat pour le Québec); on peut appeler la remise de diplômes cérémonie de collation des grades, désignation qu’on abrège souvent, par ellipse, en collation des grades dans les universités québécoises.

Pour en savoir plus sur les termes dont il a été question dans ce texte, nous vous invitons à consulter les fiches finissant et bal des finissants de notre Grand dictionnaire terminologique ainsi qu’un texte sur les anglicismes graduation et graduer.