La capsule
Imprimer

Cet irritant qui irrite tant

Irritant, mot devenu en peu de temps un incontournable, mais qu’il faudrait pourtant apprendre à contourner. En français, le substantif irritant s’emploie dans un contexte scientifique, particulièrement médical. Par exemple, on dira de certains produits qu’ils sont des irritants pour la peau.

L’anglais connaît lui aussi ce sens propre, mais il possède également un sens figuré, celui de « chose qui irrite psychologiquement les gens »… et c’est cet emploi qui s’est répandu au Québec depuis quelques années, notamment dans le tour un irritant majeur, calqué sur l’anglais a major irritant.

Comment contourner cet irritant? Il n’y a pas de solution de remplacement unique. On pourra parler de source, de cause, de motif ou de sujet de mécontentement, de grogne, d’insatisfaction, d’irritation ou de conflits; mais aussi de problème épineux, de question embarrassante, ou encore de malaise, de difficulté, d’obstacle, de frein, de point de désaccord. On peut encore employer l’expression c’est là que le bât blesse ou évoquer un point ou un aspect qui donne du fil à retordre, qui pose (un) problème, qui fait difficulté ou qui présente des difficultés. On voit donc que les solutions de rechange ne manquent pas, il ne reste qu’à trouver la meilleure selon le contexte.

Pour en savoir plus sur cette question, nous vous invitons à consulter l’article Irritant de notre Banque de dépannage linguistique.