La capsule : vive les festivals estivaux
Imprimer

Vive les festivals estivaux!

L'été, saison des festivals... Mais d'où vient le nom festival? Du latin festivus, qui a donné en ancien français l'adjectif festival; l'anglais l'a emprunté à l'ancien français, et le français le lui a emprunté à son tour vers 1830 pour désigner une « grande manifestation musicale ». Puis, de la musique on est passé à d'autres expressions artistiques (cinéma, photographie, chanson, etc.). Le mot s'est par la suite démocratisé, aussi bien en Europe qu'au Québec, probablement encore sous l'influence de l'anglais, pour en arriver à désigner toute fête populaire qui se tient généralement sur quelques jours et revient annuellement autour d'un thème (le festival du rire, le festival western) ou pour célébrer une récolte, un produit ou une activité propres à une région (le festival du cochon, de la crevette, de la poutine, de la canneberge, de la gibelotte, de la galette, etc.).

N'oublions pas que le pluriel de festival est festivals, contrairement à la règle générale selon laquelle les noms terminés en -al forment leur pluriel en -aux : c'est le cas de cheval, qui fait toujours, quoi qu'on en dise, chevaux au pluriel!

Quant à la question des majuscules dans les dénominations de festivals, mais aussi d'expositions, de salons, de foires, de congrès, etc., rappelons-nous que l'on met la majuscule au premier nom (le Festival du film de...) et, lorsqu'il y en a un, à l'adjectif antéposé (mais pas à celui qui serait postposé) (p. ex. le Grand Festival de... mais le Festival international de...). Au pluriel, cette majuscule demeure lorsqu'il est question d'un festival en particulier (il était de tous les Festivals d'été de Québec), mais disparaît quand la dénomination renvoie à plusieurs festivals qui, bien que de même type, sont distincts (le Québec compte plusieurs festivals d'été). Enfin, précédé d'un déterminant numéral, festival conserve la majuscule (le XXXe ou 30e Festival international de jazz de Montréal).

Pour en savoir plus sur ces questions, nous vous invitons à consulter, dans la Banque de dépannage linguistique, les articles sur le pluriel des noms en -al et, en particulier, sur celui de cheval, ainsi que sur l'emploi des majuscules dans les dénominations de manifestations commerciales, culturelles et sportives.