La capsule du 13 janvier 2006
Imprimer

Présentéisme : être là sans y être

Présentéisme signifie le fait d'être présent. Dans le monde du travail, ce terme a d'abord été employé par opposition à absentéisme, auquel il faisait pendant, et correspondait alors à la notion d'« assiduité au travail », c'est-à-dire le fait pour un salarié d'assurer une présence constante à son poste. Le terme avait donc une valeur positive, le travailleur était non seulement présent mais productif.

Plus récemment, ce sens de présentéisme s'est progressivement effacé pour faire place à un emploi plus négatif du terme, qui nous est venu des États-Unis où presenteeism désigne désormais non plus cette présence assidue, et bien vue, au travail, mais une présence abusive menant à un état pathologique proche du surmenage, de l'épuisement professionnel. Phénomène sinon récent du moins récemment nommé, ce présentéisme au travail pourrait se révéler encore plus contre-productif que l'absentéisme. Des études récentes tendent à montrer que les coûts engendrés par ce problème pourraient être encore plus élevés que ceux liés à l'absentéisme.

Le mot présentéisme a donc pris une valeur négative et en est venu à désigner le fait de passer beaucoup de temps, beaucoup plus qu'il n'en faut, au travail dans le but d'être apprécié de l'employeur ou le fait d'être présent physiquement, malgré la maladie, l'épuisement ou même la dépression, pour ne pas laisser voir ce qui pourrait être perçu comme un manque de disponibilité, de motivation ou une faiblesse. La précarité, la surcharge de travail ou le manque de reconnaissance sont au nombre des facteurs qui peuvent expliquer le phénomène. Le présentéisme est considéré comme une maladie quand la présence de l'employé n'est plus que physique et cache une absence ou un vide de l'esprit. Il est depuis peu pris très au sérieux et des programmes de sensibilisation sont mis sur pied pour venir en aide à ces travailleurs qui, sans soutien, en arrivent souvent à l'étape de l'épuisement professionnel, terme français qui s'est imposé pour traduire l'anglais burn-out.

Pour en savoir plus sur ces notions, nous vous invitons à consulter les fiches présentéisme, absentéisme, assiduité, et syndrome d'épuisement professionnel du Grand dictionnaire terminologique.