La capsule du 30 mars 2006
Imprimer

Speed dating, speed jobbing, speed networking, etc.

Un phénomène récent, venu des États-Unis, connaît une popularité grandissante au Québec et depuis peu, en Europe : la tenue de séances permettant aux personnes qui y assistent d’être mises en contact avec d’autres pour une brève rencontre, généralement de quelques minutes. Ces échanges peuvent être faits dans le but de trouver l’âme sœur (speed dating), de dénicher un emploi (speed recruiting) ou pour établir des relations d’affaires (speed networking).

Comment rendre ce concept en français? Nous suggérons le recours à l’adjectif express ou encore à éclair, en apposition, qui suggèrent tous deux qu’une chose se fait rapidement puisque ce qui ressort de ce type de rencontre, c’est avant tout la rapidité : faire un maximum de rencontres en un minimum de temps.

Ainsi, une soirée de speed dating est une soirée au cours de laquelle les participants font une série de rencontres (oserait-on parler de rendez-vous?) express ou de rencontres éclair. Quant au concept de speed recruiting, il est connu au Québec sous l’appellation de speed jobbing qui semble être ce qu’on appelle un « faux emprunt », c’est-à-dire une forme créée en français à partir d’éléments anglais mais qui n’a pas cours en anglais. Il s’agit en fait d’une séance où les candidats à l’embauche obtiennent une série d’entrevues ou d’entretiens d’embauche express ou éclair. Enfin, les formules réseautage express ou réseautage éclair résument bien l’objectif de ces brèves rencontres organisées entre gens d’affaires (speed networking).

Parce que ces propositions traduisent adéquatement l’idée de rapidité liée au phénomène, nous pensons qu’elles ont toutes les chances de s’imposer. Il ne leur reste qu’à trouver une confirmation dans l’usage.

Pour en savoir plus sur le sujet, nous vous invitons à consulter les fiches séance de rencontres express, séance d’entrevues express et réseautage express dans notre Grand dictionnaire terminologique.