Imprimer

Le temps des fêtes approche…

Pour nous mettre dans l’ambiance de Noël, quoi de mieux que d’en parler?

Prenons l’expression temps des fêtes, une expression rarement utilisée en France, mais qui s’emploie au Québec depuis plus d’un siècle. On l’a déjà critiquée, l’emploi de temps résultant peut-être d’une influence de l’anglais Christmas time. Mais, même si l’origine de la formation de l’expression n’est pas établie de façon certaine, le mot temps y est indubitablement employé dans un des sens qu’il connaît en français, soit celui d’« époque de l’année » comme dans le temps des moissons, des lilas, des fraises, des vacances, etc. Quant à l’emploi ou non de la majuscule à fêtes, les deux variantes se justifient. Au Québec, certains en recommandent l’emploi, d’autres, non. Les deux graphies sont maintenant admises. Ainsi, on peut écrire le temps des fêtes ou des Fêtes, ou simplement la forme elliptique les Fêtes ou les fêtes.

Il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter de très joyeuses fêtes (ou Fêtes) et à vous inviter à consulter l’article Temps des fêtes de notre Banque de dépannage linguistique de même que la fiche temps des fêtes du Grand dictionnaire terminologique.