La capsule
Imprimer

Les expressions inspirés des mots

Bras dessus bras dessous

Dans une lettre à madame de Grignan du 30 novembre 1688, madame de Sévigné décrit une petite scène du théâtre royal :

Monseigneur descendit. Le Roi voulut descendre aussi. Monseigneur lui embrassa les genoux. Le Roi lui dit : « Ce n’est pas ainsi que je veux vous embrasser. Vous méritez que ce soit autrement. » Et sur cela bras dessus bras dessous, avec tendresse de part et d’autre.

Je ne sais pas qui des deux a les bras dessous ou si chacun a un bras dessus un bras dessous, toujours est-il que les deux sont face à face, et qu’ils se tiennent. Bref, la locution indique un degré d’intimité et d’égalité, contrairement au baiser aux genoux, qui est très différent.

Plus tard, on emploie de préférence s’en aller bras dessus bras dessous (prononcer « bras d’ssus bras d’ssous »), et l’expression marque l’aisance et la paix, démarche sans hâte du couple tranquille et uni.

Les mots du corps dans les expressions de la langue française, p. 135
Jacques Jouet
Collection « Le souffle des mots »
Larousse