Imprimer

Pyromane et incendiaire : pour éviter de n’y voir que du feu

Le terme pyromane désigne une personne qui souffre d’une impulsion obsédante qui la pousse à allumer des incendies. La pyromanie est donc une maladie et relève de la psychiatrie.

Le terme incendiaire désigne une personne qui allume volontairement un incendie. Cette personne peut le faire par pyromanie, auquel cas on l’appellera pyromane, mais elle peut également mettre le feu par malveillance et, dans ce cas, on devrait éviter d’employer le terme pyromane. S’il est vrai que, dans la langue courante, on confond parfois les deux termes — et certains dictionnaires les consignent comme synonymes —, il est toutefois préférable de conserver cette distinction pertinente. Tant qu’on ne connaît pas les motifs qui ont poussé un individu à allumer un incendie, il vaut mieux le désigner comme un incendiaire.

Pour qualifier l’acte, on a recours à des termes comme incendie volontaire, qui met l’accent sur la volonté délibérée de mettre le feu, ou incendie criminel, qui insiste plutôt sur le caractère délictuel de l’acte.

Enfin, si tous les incendies sont des feux, tous les feux ne sont pas pour autant des incendies. Le terme incendie ne s’emploie qu’à propos d’un feu destructeur alors que le mot feu peut évoquer des moments plus heureux. On n’a qu’à penser à feu de joie, feu de camp, feu d’artifice