Site officiel de l'Office de la langue française

Barre de navigation Accueil Plan du site Courrier Coordonnées English section Site Officiel du Gouvernement du Québec

 Publications et services linguistiques
 Bibliothèque virtuelle
 Technologies de l'information
 Testez vos connaissances
 Jeux linguistiques
 Données sociolinguistiques
 Liens utiles

Page du GDT et de la BDL

Recherche dans le site

Vocabulaire d'Internet - Banque de terminologie du Québec





  Anglais
  electronic mail
  Synonyme(s) :
  e-mail
  email
  Français
  courrier électronique n. m.
  recommandé par l'Office de la langue française
Service de correspondance qui permet l'échange de messages électroniques à travers un réseau informatique.
Note(s) : Bien qu'il soit possible d'implanter un service de courrier électronique dans de petits réseaux informatiques, cette ressource, actuellement, est exploitée surtout dans le contexte du réseau Internet, dont elle est l'une des applications les plus populaires.
Par extension de sens, on utilise aussi les termes courrier électronique et courriel pour désigner le message lui-même.
Dans un contexte plus large de télécommunication impliquant voix, données et images, messagerie électronique est un terme générique qui a donné naissance à plusieurs dérivés (messagerie vocale, radiomessagerie, messagerie sans fil, etc.). Par ailleurs, dans un contexte strict de courrier électronique, messagerie électronique et courrier électronique sont considérés dans l'usage comme des synonymes.
Le terme messagerie Internet est plus spécifique, car il ne s'applique qu'au seul réseau Internet.
Les formes abrégées C. élec., et Mél. ne sont pas considérées à proprement parler comme des termes, mais plutôt comme des symboles non prononçables (au même titre que Tél. pour téléphone) utilisables devant une adresse de courrier électronique pour signaler sa présence, sur une carte professionnelle ou du papier à lettres.
En France, l'abréviation Mél. a été adoptée par la Commission générale de terminologie et de néologie. Or, malgré la mise en garde de cette commission stipulant que l'abréviation Mél. ne doit pas être utilisée comme substantif, on rencontre régulièrement le dérivé mél avec le sens de « courrier électronique ». On constate en effet que les similitudes phonétiques que partagent Mél. et e-mail influencent les utilisateurs qui attribuent automatiquement à l'abréviation Mél. la même fonction que le substantif anglais.
Pour plusieurs raisons dont la non-conformité au génie de la langue française (le suffixe -iél n'existe pas en français), la prononciation difficile, la concurrence inutile avec le terme courriel (déjà très répandu) et notre choix d'une simplification orthographique, nous ne recommandons pas la graphie accentuée courriél.
  Synonyme(s) :
  courriel n. m.
  messagerie électronique n. f.
  Entrée(s) additionnelle(s) :
  messagerie Internet n. f.
  Abréviation(s) :
  C. élec.
 
  Terme(s) à éviter :
  courriél

Portail du Gouvernement du Québec