Site de l'Office québécois de la langue française

Barre de navigation Accueil Plan du site Courrier Coordonnées English section Site officiel du Gouvernement du Québec

 Publications et services linguistiques
 Bibliothèque virtuelle
 Technologies de l'information
 Testez vos connaissances
 Jeux linguistiques
 Données sociolinguistiques
 Liens utiles

Page du GDT et de la BDL

Recherche dans le site
Dossier général - Publions les bans!
Imprimer

 Accueil | Technologies de l'information | Chroniques

L’Office de la langue française a mis sur pied un banc d’évaluation technolinguistique de produits informatiques en français (Bétel). Conscient de l’importance des technologies de l’information dans toute société qui se veut concurrentielle, conscient aussi de l’importance de protéger la spécificité culturelle du Québec dans l’essor technologique, l’Office a conçu ce banc d’évaluation pour répondre à plusieurs impératifs.

Tout d’abord, l’Office désire souligner les qualités et les possibilités des logiciels en français. Comme l’informatique est fréquemment utilisée en anglais au Québec, l’Office a l’intention d’exercer son influence pour faire reconnaître davantage la valeur des logiciels en français et surtout pour aider les entreprises à trouver les meilleurs outils informatiques en français. De plus, l’Office a commencé à rejoindre l’ensemble de la francophonie. Avec cette dernière, il désire susciter à la fois l’intérêt d’avoir des outils de pointe en français et celui d’explorer la créativité des concepteurs de produits informatiques en français. Plus encore, cette approche met l’accent sur l’importance de la pluralité linguistique. Le modèle de grille réalisé à l’Office a d’ailleurs été présenté à de nombreux partenaires internationaux qui l’ont approuvé.

L’évaluation technolinguistique, représentée par cette grille, détermine le degré de respect du français intégral d’un logiciel, c’est-à-dire la possibilité de saisir, de lire, d’écrire, d’imprimer et de traiter tous les caractères et signes diacritiques nécessaires à l’expression complète du français. De l’installation au fonctionnement, de la documentation à l’emballage, on ne considère que les aspects linguistiques des logiciels. Pour ce faire, l’Office s’appuie sur des normes et des standards, tant pour les jeux de caractères retenus (dont, entre autres, Unicode) que pour des fonctionnalités essentielles à la langue que sont, par exemple, les fonctions de tri ou de recherche, ou pour les particularités culturelles importantes des communautés francophones.Haut de page

Dernièrement, l’Office de la langue française, qui s’intéresse au courant de mondialisation, a ajouté une autre dimension à ce travail : l’étude de compatibilité entre versions de différentes langues. Cette compatibilité a pour but d’assurer un échange de données sans heurt d’une version linguistique à une autre.

Nous entendons évaluer de nombreuses catégories de produits, comme des logiciels grand public ainsi que des logiciels de reconnaissance vocale, de gestion de base de données, d’émulation, etc. Nous sommes ouverts à tout concepteur qui désirerait faire évaluer ses produits sur le plan technolinguistique en français, au Québec ou ailleurs.

Le site de l'Office de la langue française diffuse les résultats des bancs d'évaluation à l'adresse http://www.olf.gouv.qc.ca.

Article déjà publié dans Les chroniques de la cyberpresse

Rédaction : Robert Globensky et Azim Mandjee
Mars 1999

 Accueil | Technologies de l'information | Chroniques | Haut de page

Imprimer

Portail du Gouvernement du Québec