Site de l'Office québécois de la langue française

Barre de navigation Accueil Plan du site Courrier Coordonnées English section Site officiel du Gouvernement du Québec

 Publications et services linguistiques
 Bibliothèque virtuelle
 Technologies de l'information
 Testez vos connaissances
 Jeux linguistiques
 Données sociolinguistiques
 Liens utiles

Page du GDT et de la BDL

Recherche dans le site
Chroniques de la cyberpresse - Coups de feu sur l'autoroute
Imprimer

 Accueil | Technologies de l'information | Chroniques

Nous avons vu qu'Internet abrite des pirates, des braqueurs, des tireurs et des flingueurs. Décidément, ce réseau ne semble pas dépourvu de violence!

Effectivement, à leurs risques et périls, les internautes peuvent essuyer des coups de feu, des fusillades et même participer à des batailles et se faire flinguer dans le cyberespace. Mais si ce n'est pas la guerre des étoiles, de quoi s'agit-il?

Dans Internet, un coup de feu est en fait un « message agressif expédié à un internaute dans le réseau par un autre internaute, en réponse à un message qui l'a fâché », bref, c'est une réponse furieuse. C'est l'équivalent français de flame; il ne serait pas judicieux ici de parler de flamme en français, car la métaphore de flamme qu'on retrouve dans « déclarer sa flamme », par exemple, a un tout autre sens, beaucoup plus romantique... Quant aux verbes retenus comme équivalents de to flame pour exprimer l'action d'« expédier un message agressif à un autre internaute pour lui exprimer sa réprobation », ce sont flinguer et fusiller, sans autre forme de procès.

Pour ce qui est de l'équivalent de flame war, on n'a pas retenu guerre de flammes, qui n'aurait pas grand sens, mais plutôt fusillade ou bataille; dans le cyberespace, c'est un « échange de messages virulents entre plusieurs internautes concernant un sujet de désaccord ». Et les « internautes à l'affût des erreurs des autres et qui prennent plaisir à leur expédier des coups de feu » s'appellent flingueurs ou tireurs. Il paraît même que certains d'entre eux, parmi les plus belliqueux, recherchent délibérément les occasions de déclencher une fusillade!

Heureusement qu'Internet offre aussi des activités plus paisibles : des balades, du surf, voire du simple bavardage...

Article déjà publié dans Les chroniques de la cyberpresse

Recherche terminologique : Marcel Bergeron et Corinne Kempa
Rédaction : Noëlle Guilloton
juin 1997

 Accueil | Technologies de l'information | Chroniques | Haut de page

Imprimer

Portail du Gouvernement du Québec