Aller directement au contenu

Donnez votre appréciation et courez la chance de gagner l’un des cinq prix offerts.

Vous êtes une enseignante ou un enseignant et vous avez fait avec vos élèves un ou plusieurs ateliers pédagogiques? Chaque évaluation vous donne une chance de gagner. Pour participer, veuillez d’abord lire le règlement du concours (PDF, 581 Ko). Après avoir évalué un atelier (en cliquant sur l’une des cinq étoiles), vous devrez fournir une adresse courriel professionnelle, qui nous permettra de communiquer avec vous si vous gagnez.

Atelier n° 1

Les mots-clics

L’utilisation d’une langue riche et originale, ce n’est pas réservé aux slogans publicitaires. Les ressources du français peuvent également être mises à profit pour créer les mots-clics que l’on trouve dans les réseaux sociaux!

  1. Demandez aux élèves de parcourir les différents réseaux sociaux et de sélectionner des publications associées à des sujets variés (mode, sport, réseaux sociaux et jeux vidéo).

  2. Proposez-leur de porter leur attention sur les mots-clics utilisés dans les publications.

  3. Tentez, avec le groupe, d’inventer d’autres mots-clics qui seraient créatifs, inspirants et composés dans un français de qualité.

  4. Notez au tableau les idées trouvées par le groupe. Les élèves constateront que le français permet d’exprimer toutes les réalités qui les entourent, que c’est une langue riche!

Atelier n° 2

Les publications parsemées d’anglais

Pour cet atelier, vous devez télécharger les exemples (PDF, 715 Ko) ainsi que le corrigé (PDF, 731 Ko).

  1. Demandez aux élèves de parcourir les différents exemples associés à cet atelier.

  2. Proposez-leur de porter leur attention sur les mots anglais employés, qui sont tirés des domaines de la mode, du sport, des réseaux sociaux et des jeux vidéo.

  3. Tentez, avec le groupe ou en petites équipes, de remplacer ces mots par leurs équivalents français. Pour ce faire, encouragez les élèves à utiliser les différents outils mis à leur disposition (proposez-leur certains des outils présentés dans la section Vos ressources).

  4. Notez au tableau les trouvailles du groupe ou des différentes équipes et demandez aux élèves si l’équivalent français recherché leur était déjà connu ou, dans le cas contraire, quels outils ont pu leur permettre de le trouver.

    1. Puisque ces domaines sont populaires auprès des jeunes, les équivalents français recherchés se trouvent sur les infographies (PDF, 5,50 Mo), qu’il est possible d’imprimer puis d’afficher dans la classe après l’atelier.

Atelier n° 3

Les marques d’intensité

Pour cet atelier, vous devez télécharger les exemples (PDF, 713 Ko) ainsi que le corrigé (PDF, 724 Ko).

  1. Demandez aux élèves de parcourir les différents exemples associés à l’atelier.

  2. Proposez-leur de porter leur attention sur les mots anglais reflétant une marque d’intensité dans ces publications (p. ex. OMG, LOL, c’mon).

  3. Tentez, avec le groupe ou en petites équipes, de remplacer ces marques d’intensité par des formes françaises qui auraient le même sens, ou qui produiraient un effet similaire.

  4. Notez au tableau les idées trouvées par le groupe ou les différentes équipes. Accueillez les exemples tronqués ou abrégés, mais présentez aussi aux élèves quelques expressions au long (p. ex. MDR ou mort de rire pour LOL).

    1. Cet atelier devrait mettre en lumière le fait que la langue française permet, au moyen de diverses marques d’intensité ou d’insistance, d’exprimer la surprise, le dégoût, le rire, etc.

Atelier n° 4

Le système verbal

Pour cet atelier, vous devez télécharger les exemples (PDF, 756 Ko) ainsi que le corrigé (PDF, 718 Ko).

  1. Demandez aux élèves de parcourir les différents exemples associés à l’atelier.

  2. Proposez-leur de porter leur attention sur l’emploi des verbes anglais.

  3. Attirez l’attention des élèves sur le fait que l’on remarque, dans l’usage des jeunes, une tendance à utiliser des verbes anglais empruntés intégralement. En guise d’exemple, lisez-leur la phrase « Viens-tu chill chez moi ce soir? » (qui présente un cas d’emprunt intégral du verbe anglais to chill).

    1. Expliquez-leur que, auparavant, on remarquait plutôt l’ajout de terminaisons françaises (finales en -er, -ir, -re ou -oir) aux verbes empruntés à l’anglais pour, en quelque sorte, les adapter au système de la langue française. En guise d’exemple, lisez-leur la phrase « Viens-tu chiller chez moi ce soir? » (to chill -> chiller).

    2. Observez les publications associées à cet atelier et, pour amener les jeunes à réfléchir au phénomène d’anglicisation graduelle, repérez avec eux les formes verbales propres aux deux tendances (verbe anglais avec la marque de l’infinitif, puis verbe anglais sans la marque de l’infinitif).

  4. Pour finir, tentez, avec le groupe, de remplacer complètement les verbes anglais par les verbes français appropriés au contexte (par exemple, le verbe to chill peut notamment être remplacé par se détendre). Proposez diverses solutions.

    1. Cela devrait démontrer que le fait de trouver un verbe français qui fonctionne en contexte est aussi facile que d’ajouter la marque de l’infinitif à un verbe anglais.

    2. Cela devrait également mettre en lumière le fait que la langue française est riche et variée : plusieurs verbes français pourraient adéquatement remplacer un même verbe anglais, selon la nuance que l’on souhaite apporter au message.

Atelier n° 5

Exercice de rétroaction

Maintenant que les élèves ont eu la possibilité d’investir du temps dans les différents ateliers et ont pris conscience de la place occupée par les expressions et les mots anglais dans les diverses plateformes de réseaux sociaux, il peut être intéressant de discuter à nouveau, en groupe, de leurs impressions.

  1. Avez-vous trouvé difficile de franciser les différentes publications?

  2. Selon vous, pourquoi l’anglais est-il néanmoins très souvent employé dans les publications même lorsque l’on sait écrire en français?

  3. Vous avez analysé et réécrit des publications qui contenaient des anglicismes pour les transformer en publications rédigées dans un français de qualité. Si vous comparez maintenant les versions originales avec les versions modifiées, trouvez-vous que les idées communiquées sont les mêmes? Retenez-vous les mêmes messages?

  4. Vous avez trouvé de nombreux équivalents français pour remplacer un terme, une expression ou un verbe anglais. Ces équivalents permettent d’apporter d’importantes nuances au message véhiculé, de le clarifier. Êtes-vous d’accord pour dire que le français, grâce à son vocabulaire riche et varié, permet d’exprimer les idées avec une grande précision?

  5. Selon vous, quelles conséquences pourrait avoir la surutilisation d’expressions ou de mots anglais dans les réseaux sociaux à long terme? Pensez-vous qu’il y aurait de moins en moins de publications rédigées en français, ou que certains mots français cesseraient d’être employés?

Création de mèmes

Maintenant que les élèves connaissent l’importance d’utiliser un français de qualité dans les médias sociaux, lancez-leur un dernier défi! En équipe de deux, ils et elles devront créer un mème entièrement rédigé en français. Les élèves pourront aussi utiliser un mème en anglais et l’adapter en français. Si vous le souhaitez, présentez-leur quelques exemples de mèmes trouvés sur le Web avant de commencer l’exercice.

Vous avez des questions?

Nous y répondrons avec plaisir. Communiquez avec nous!

Date de la dernière mise à jour : 2021-11-10

© Gouvernement du Québec, 2021