Signet - Office québécois de la langue française
Impression
grippe de Hong Kong    n. f.

Domaine générique
médecine

Domaine spécifique
infectiologie
Terme anglais : Hong Kong influenza

Synonyme :
Hong Kong flu

Termes à éviter :
swine flu
hog flu

Définition :
Pandémie mondiale de grippe qui fit 800 000 morts, qui se propagea entre 1968 et 1970, et dont l'agent infectieux était le sous-type H3N2 de l'influenzavirus de type A.

Note :
La grippe de Hong Kong fut la dernière des trois pandémies mondiales de la grippe au siècle dernier, et l'origine des virus responsables de ces pandémies est tout à fait aléatoire. Avant que l'on découvre quels mécanismes étaient impliqués dans la transmission des virus de la grippe d'une espèce animale (poulet) à une autre (porc), puis de l'animal (porc) à l'humain et, ensuite, d'un humain à un autre humain, on donna les termes anglais swine flu et hog flu en synonymie avec le terme Hong Kong influenza, car on venait de constater que le porc était le principal vecteur des virus grippaux qui se transmettaient à l'humain. Ce n'est que plus tard qu'on établit la preuve que les virus grippaux qui affectaient initialement le porc devaient subir nécessairement des mutations génétiques avant d'être potentiellement contagieux pour l'humain. En effet, l'origine des différents types et sous-types de l'influenzavirus est probablement associée à la recombinaison entre des virus humains et animaux qui peuvent se produire n'importe quand, à la faveur d'infections mixtes, par exemple chez le porc. Ces virus recombinants doivent ensuite s'adapter à l'humain pour l'infecter. Pour ces raisons, les termes anglais swine flu et hog flu ne peuvent pas être considérés comme des synonymes du terme principal anglais Hong Kong influenza qui est réservé exclusivement à la forme humaine de cette grippe responsable de la dernière pandémie mondiale.

Portail du Gouvernement du Québec