Aller directement au contenu
Logo du gouvernement du Québec.

Office québécois de la langue française

Suivez-nous

Logo Facebook. Logo Twitter. Logo YouTube. Logo Instagram.
Vivre en français Vos obligations

  Vos droits :

 Vos obligations :

Vos droits et obligations dans les technologies de l'information

Respect des droits linguistiques et plaintes

Page du GDT et de la BDL

Vocabulaire des soins infirmiers (Une langue en santé)

 Accueil | Ordres professionnel

Une langue en santé - Vocabulaire des soins infirmiers.

INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS

Les soins infirmiers sont dispensés, au Québec, par du personnel spécialisé qui offre des services de qualité dans des centres hospitaliers, des centres de santé ou des centres d’hébergement et de soins de longue durée.

Dans l’exercice de leur profession, ces spécialistes de la santé, c’est-à-dire les infirmières et infirmiers, les infirmières et infirmiers auxiliaires et les infirmières et infirmiers cliniciens ou praticiens spécialisés, doivent, selon les responsabilités qui leur sont confiées, communiquer des résultats, donner des consignes et s’entretenir avec les patientes et patients. Ces derniers doivent, à leur tour, être en mesure de bien définir leurs besoins et de répondre adéquatement aux questions du personnel soignant. L’emploi d’une terminologie uniforme et juste est donc primordial.

L’Office québécois de la langue française vous propose un vocabulaire regroupant les termes les plus couramment utilisés au Québec dans le domaine des soins infirmiers. La connaissance de ceux-ci contribuera à assurer une bonne communication entre le personnel soignant et les patientes et patients.

Ce vocabulaire a été élaboré pour soutenir les apprenantes et les apprenants du français dans leur préparation aux examens par lesquels l’Office québécois de la langue française s’assure qu’elles et ils possèdent une connaissance de la langue française appropriée à l’exercice d’une profession régie par un ordre professionnel.

ABRÉVIATIONS

  • loc. = locution
  • n. f. = nom féminin
  • n. f. pl. = nom féminin pluriel
  • n. m. = nom masculin
  • n. m. pl. = nom masculin pluriel

Les fichiers sonores sont rendus disponibles à titre indicatif uniquement, dans une visée pédagogique. Ces fichiers ne constituent pas une prise de position de l’Office québécois de la langue française quant à la norme de prononciation à privilégier.

Bienvenue à l’hôpital!

ADMISSION (n. f.)

CLINIQUE (n. f.)

CONSENTEMENT (n. m.)

DÉPARTEMENT (n. m.)

DOSSIER MÉDICAL (n. m.)

HÔPITAL (n. m.)

INFIRMIER (n. m.), INFIRMIÈRE (n. f.)

INFIRMIER AUXILIAIRE (n. m.), INFIRMIÈRE AUXILIAIRE (n. f.)

MÉDECIN (n. m. ou n. f.)

PATIENT (n. m.), PATIENTE (n. f.)

SOIN (n. m.)

TRIAGE (n. m.)

UNITÉ (n. f.)

URGENCE (n. f.)

L’examen clinique

À JEUN (loc.)

ALLERGIE (n. f.)

ANTÉCÉDENTS MÉDICAUX (n. m. pl.)

AUSCULTATION (n. f.)

DIAGNOSTIC (n. m.)

ÉCHOGRAPHIE (n. f.)

ÉTAT DE CONSCIENCE (n. m.)

ÉVALUATION CLINIQUE (n. f.)

EXAMEN CLINIQUE (n. m.)

INSPECTION (n. f.)

PALPATION (n. f.)

PERCUSSION (n. f.)

PLAN THÉRAPEUTIQUE INFIRMIER (PTI) (n. m.)

PRISE DE SANG (n. f.) ou PRÉLÈVEMENT SANGUIN (n. m.)

RADIOGRAPHIE (n. f.)

SUIVI CLINIQUE (n. m.)

SURVEILLANCE CLINIQUE (n. f.)

Les besoins de la patiente ou du patient

ACTIVITÉS DE LA VIE QUOTIDIENNE (n. f. pl.)

ALIMENTATION (n. f.)

AUTONOMIE (n. f.)

CONFORT (n. m.)

CONVALESCENCE (n. f.)

DIGNITÉ (n. f.)

EMPATHIE (n. f.)

FRÉQUENCE RESPIRATOIRE (n. f.)

GUÉRISON (n. f.)

HYDRATATION (n. f.)

HYGIÈNE (n. f.)

MICTION (n. f.)

MOTRICITÉ (n. f.)

OXYGÈNE (n. m.)

POUMONS (n. m. pl.)

RESPIRATION (n. f.)

SELLES (n. f. pl.)

SIGNES VITAUX (n. m. pl.)

TEMPÉRATURE CORPORELLE (n. f.)

URINE (n. f.)

Les signes vitaux

CŒUR (n. m.)

FRÉQUENCE CARDIAQUE (n. f.)

HYPERTENSION ARTÉRIELLE (n. f.)

HYPOTENSION ARTÉRIELLE (n. f.)

POULS (n. m.)

PRESSION ARTÉRIELLE (n. f.)

PULSATION (n. f.)

TENSION ARTÉRIELLE (n. f.)

L’équipement

AIGUILLE (n. f.)

BRASSARD (n. m.)

CATHÉTER (n. m.)

CIVIÈRE (n. f.)

DÉAMBULATEUR (n. m.)

DRAIN (n. m.)

FAUTEUIL ROULANT (n. m.)

GLUCOMÈTRE (n. m.)

MONITEUR CARDIAQUE (n. m.)

SATUROMÈTRE (n. m.)

SERINGUE (n. f.)

SONDE (n. f.)

STÉTHOSCOPE (n. m.)

TENSIOMÈTRE (n. m.)

THERMOMÈTRE (n. m.)

Les plaies

BANDAGE (n. m.)

BLESSURE (n. f.)

CICATRICE (n. f.)

COMPRESSE (n. f.)

ÉCOULEMENT (n. m.)

HÉMORRAGIE (n. f.)

INCISION (n. f.)

INFECTION (n. f.)

LÉSION (n. f.)

PANSEMENT (n. m.)

PLAIE (n. f.)

PUS (n. m.)

ROUGEUR (n. f.)

SAIGNEMENT (n. m.)

SANG (n. m.)

SUTURE (n. f.)

Les symptômes

CÉPHALÉE (n. f.)

CONFUSION (n. f.)

CONSTIPATION (n. f.)

DIARRHÉE (n. f.)

DOULEUR (n. f.)

ESSOUFFLEMENT (n. m.)

ÉTOURDISSEMENT (n. m.)

FATIGUE (n. f.)

FIÈVRE (n. f.)

INFLAMMATION (n. f.)

NAUSÉE (n. f.)

SIGNE (n. m.)

SYMPTÔME (n. m.)

TOUX (n. f.)

VOMISSEMENT (n. m.)

Les médicaments

ANALGÉSIQUE (n. m.)

ANTI-INFLAMMATOIRE (n. m.)

ANTIBIOTIQUE (n. m.)

COMPRIMÉ (n. m.)

DOSE (n. f.)

EFFET SECONDAIRE (n. m.)

INJECTION (n. f.)

MÉDICAMENT (n. m.)

MÉDICATION (n. f.)

ORDONNANCE (n. f.)

PILULE (n. f.)

PRESCRIPTION (n. f.)

VOIE D’ADMINISTRATION (n. f.)

VOIE INTRAVEINEUSE (n. f.)

VOIE ORALE (n. f.)

Les maladies

ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL (AVC) (n. m.)

ANXIÉTÉ (n. f.)

ARRÊT CARDIORESPIRATOIRE (n. m.)

ARTHRITE (n. f.)

ASTHME (n. m.)

CANCER (n. m.)

DÉMENCE (n. f.)

DÉPRESSION (n. f.)

DIABÈTE (n. m.)

INFARCTUS (DU MYOCARDE) (n. m.)

MALADIE CARDIOVASCULAIRE (n. f.)

MALADIE CHRONIQUE (n. f.)

MALADIE DÉGÉNÉRATIVE (n. f.)

MALADIE INFECTIEUSE (n. f.)

MALADIE RESPIRATOIRE (n. f.)

PNEUMONIE (n. f.)

Mille et une spécialités

Les infirmières et infirmiers sont appelés à travailler dans différents départements et différentes unités, où ils donnent des soins dans diverses branches de la médecine.

Le saviez-vous? Il existe une soixantaine de spécialités médicales, sans compter les spécialités en sciences infirmières.

CARDIOLOGIE (n. f.)

CHIRURGIE (n. f.)

GÉRIATRIE (n. f.)

GYNÉCOLOGIE (n. f.)

MÉDECINE INTERNE (n. f.)

OBSTÉTRIQUE (n. f.)

ONCOLOGIE (n. f.)

ORTHOPÉDIE (n. f.)

PÉDIATRIE (n. f.)

PNEUMOLOGIE (n. f.)

PSYCHIATRIE (n. f.)

RADIOLOGIE (n. f.)

SOINS INTENSIFS (n. m. pl.)

SOINS PALLIATIFS (n. m. pl.)

A

ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL (AVC) (n. m.)

ACTIVITÉS DE LA VIE QUOTIDIENNE (n. f. pl.)

ADMISSION (n. f.)

AIGUILLE (n. f.)

À JEUN (loc.)

ALIMENTATION (n. f.)

ALLERGIE (n. f.)

ANALGÉSIQUE (n. m.)

ANTÉCÉDENTS MÉDICAUX (n. m. pl.)

ANTI-INFLAMMATOIRE (n. m.)

ANTIBIOTIQUE (n. m.)

ANXIÉTÉ (n. f.)

ARRÊT CARDIORESPIRATOIRE (n. m.)

ARTHRITE (n. f.)

ASTHME (n. m.)

AUSCULTATION (n. f.)

AUTONOMIE (n. f.)

B

BANDAGE (n. m.)

BLESSURE (n. f.)

BRASSARD (n. m.)

C

CANCER (n. m.)

CARDIOLOGIE (n. f.)

CATHÉTER (n. m.)

CÉPHALÉE (n. f.)

CHIRURGIE (n. f.)

CICATRICE (n. f.)

CIVIÈRE (n. f.)

CLINIQUE (n. f.)

CŒUR (n. m.)

COMPRESSE (n. f.)

COMPRIMÉ (n. m.)

CONFORT (n. m.)

CONFUSION (n. f.)

CONSENTEMENT (n. m.)

CONSTIPATION (n. f.)

CONVALESCENCE (n. f.)

D

DÉAMBULATEUR (n. m.)

DÉMENCE (n. f.)

DÉPARTEMENT (n. m.)

DÉPRESSION (n. f.)

DIABÈTE (n. m.)

DIAGNOSTIC (n. m.)

DIARRHÉE (n. f.)

DIGNITÉ (n. f.)

DOSE (n. f.)

DOSSIER MÉDICAL (n. m.)

DOULEUR (n. f.)

DRAIN (n. m.)

E

ÉCHOGRAPHIE (n. f.)

ÉCOULEMENT (n. m.)

EFFET SECONDAIRE (n. m.)

EMPATHIE (n. f.)

ESSOUFFLEMENT (n. m.)

ÉTAT DE CONSCIENCE (n. m.)

ÉTOURDISSEMENT (n. m.)

ÉVALUATION CLINIQUE (n. f.)

EXAMEN CLINIQUE (n. m.)

F

FATIGUE (n. f.)

FAUTEUIL ROULANT (n. m.)

FIÈVRE (n. f.)

FRÉQUENCE CARDIAQUE (n. f.)

FRÉQUENCE RESPIRATOIRE (n. f.)

G

GÉRIATRIE (n. f.)

GLUCOMÈTRE (n. m.)

GUÉRISON (n. f.)

GYNÉCOLOGIE (n. f.)

H

HÉMORRAGIE (n. f.)

HÔPITAL (n. m.)

HYDRATATION (n. f.)

HYGIÈNE (n. f.)

HYPERTENSION ARTÉRIELLE (n. f.)

HYPOTENSION ARTÉRIELLE (n. f.)

I

INCISION (n. f.)

INFARCTUS (DU MYOCARDE) (n. m.)

INFECTION (n. f.)

INFIRMIER (n. m.), INFIRMIÈRE (n. f.)

INFIRMIER AUXILIAIRE (n. m.), INFIRMIÈRE AUXILIAIRE (n. f.)

INFLAMMATION (n. f.)

INJECTION (n. f.)

INSPECTION (n. f.)

L

LÉSION (n. f.)

M

MALADIE CARDIOVASCULAIRE (n. f.)

MALADIE CHRONIQUE (n. f.)

MALADIE DÉGÉNÉRATIVE (n. f.)

MALADIE INFECTIEUSE (n. f.)

MALADIE RESPIRATOIRE (n. f.)

MÉDECIN (n. m. ou n. f.)

MÉDECINE INTERNE (n. f.)

MÉDICAMENT (n. m.)

MÉDICATION (n. f.)

MICTION (n. f.)

MONITEUR CARDIAQUE (n. m.)

MOTRICITÉ (n. f.)

N

NAUSÉE (n. f.)

O

OBSTÉTRIQUE (n. f.)

ONCOLOGIE (n. f.)

ORDONNANCE (n. f.)

ORTHOPÉDIE (n. f.)

OXYGÈNE (n. m.)

P

PALPATION (n. f.)

PANSEMENT (n. m.)

PATIENT (n. m.), PATIENTE (n. f.)

PÉDIATRIE (n. f.)

PERCUSSION (n. f.)

PILULE (n. f.)

PLAIE (n. f.)

PLAN THÉRAPEUTIQUE INFIRMIER (PTI) (n. m.)

PNEUMOLOGIE (n. f.)

PNEUMONIE (n. f.)

POULS (n. m.)

POUMONS (n. m. pl.)

PRESCRIPTION (n. f.)

PRESSION ARTÉRIELLE (n. f.)

PRISE DE SANG (n. f.) ou PRÉLÈVEMENT SANGUIN (n. m.)

PSYCHIATRIE (n. f.)

PULSATION (n. f.)

PUS (n. m.)

R

RADIOGRAPHIE (n. f.)

RADIOLOGIE (n. f.)

RESPIRATION (n. f.)

ROUGEUR (n. f.)

S

SAIGNEMENT (n. m.)

SANG (n. m.)

SATUROMÈTRE (n. m.)

SELLES (n. f. pl.)

SERINGUE (n. f.)

SIGNE (n. m.)

SIGNES VITAUX (n. m. pl.)

SOIN (n. m.)

SOINS INTENSIFS (n. m. pl.)

SOINS PALLIATIFS (n. m. pl.)

SONDE (n. f.)

STÉTHOSCOPE (n. m.)

SUIVI CLINIQUE (n. m.)

SURVEILLANCE CLINIQUE (n. f.)

SUTURE (n. f.)

SYMPTÔME (n. m.)

T

TEMPÉRATURE CORPORELLE (n. f.)

TENSIOMÈTRE (n. m.)

TENSION ARTÉRIELLE (n. f.)

THERMOMÈTRE (n. m.)

TOUX (n. f.)

TRIAGE (n. m.)

U

UNITÉ (n. f.)

URGENCE (n. f.)

URINE (n. f.)

V

VOIE D’ADMINISTRATION (n. f.)

VOIE INTRAVEINEUSE (n. f.)

VOIE ORALE (n. f.)

VOMISSEMENT (n. m.)

ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL (AVC) (n. m.)

Perte des fonctions du cerveau causée par un arrêt de la circulation du sang à cet endroit.

La patiente qui a été victime d’un accident vasculaire cérébral est traitée dans un centre de réadaptation.

ACTIVITÉS DE LA VIE QUOTIDIENNE (n. f. pl.)

Activités que fait une personne pour prendre soin d’elle-même.

L’infirmière aide le patient à faire ses activités de la vie quotidienne, comme se laver, s’habiller et s’alimenter.

ADMISSION (n. f.)

Enregistrement de renseignements au sujet d’un patient avant son hospitalisation.

La patiente présente sa carte d’assurance maladie lors de son admission à l’hôpital.

AIGUILLE (n. f.)

Instrument pointu utilisé pour suturer un tissu ou faire une injection.

L’infirmière rassure l’enfant qui a peur des aiguilles.

À JEUN (loc.)

État d’une personne qui a l’estomac vide.

L’infirmière indique au patient qu’il doit être à jeun avant son opération sous anesthésie générale.

ALIMENTATION (n. f.)

Action de fournir des aliments à sa propre personne ou à quelqu’un d’autre; ensemble des aliments que consomme une personne.

Le diététiste suggère au patient diabétique de changer son alimentation pour réduire sa consommation de sucre.

ALLERGIE (n. f.)

Hypersensibilité d’un organisme à une substance avec laquelle il a déjà été en contact.

L’infirmier demande à la patiente si elle a des allergies à certains médicaments.

ANALGÉSIQUE (n. m.)

Médicament qui diminue ou qui enlève la perception de la douleur.

L’infirmière applique un analgésique local pour soulager la douleur du patient.

ANTÉCÉDENTS MÉDICAUX (n. m. pl.)

Renseignements à propos de l’état de santé de la personne et de sa famille avant la maladie.

L’infirmière vérifie les antécédents médicaux de la patiente avant de préparer le plan de soins.

ANTI-INFLAMMATOIRE (n. m.)

Médicament qui combat l’inflammation.

La patiente prend un anti-inflammatoire pour atténuer ses douleurs arthritiques.

ANTIBIOTIQUE (n. m.)

Médicament qui empêche le développement de microbes ou qui permet de les détruire.

Le médecin prescrit un antibiotique puissant pour traiter l’infection.

ANXIÉTÉ (n. f.)

État de malaise caractérisé par l’appréhension d’une menace, réelle ou non, et accompagné d’un état d’agitation et de détresse.

Le patient qui souffre d’anxiété consulte un psychologue.

ARRÊT CARDIORESPIRATOIRE (n. m.)

Arrêt de la circulation du sang et de la respiration chez un individu.

L’ambulancier réanime le patient qui a fait un arrêt cardiorespiratoire.

ARTHRITE (n. f.)

Problème de santé causé par l’inflammation d’une articulation.

L’infirmier administre des médicaments au patient souffrant d’arthrite afin de soulager sa douleur.

ASTHME (n. m.)

Maladie des bronches qui empêche la personne qui en souffre de respirer convenablement.

L’infirmière montre à la patiente qui a fait une crise d’asthme comment utiliser son inhalateur.

AUSCULTATION (n. f.)

Action d’écouter les bruits à l’intérieur d’une personne.

Lors de l’auscultation de la patiente, l’infirmier entend des sifflements.

AUTONOMIE (n. f.)

Aptitude à vivre sans l’aide des autres.

Le patient qui souffre de démence souhaite conserver son autonomie le plus longtemps possible.

BANDAGE (n. m.)

Bande de tissu destinée à soutenir une partie du corps ou à maintenir un pansement en place.

L’infirmier défait le bandage afin d’examiner la plaie.

BLESSURE (n. f.)

Lésion d’une partie du corps.

L’infirmière change le pansement de la patiente qui a une blessure au bras.

BRASSARD (n. m.)

Bande de tissu gonflable qui permet au tensiomètre de mesurer la pression artérielle.

L’infirmière ajuste le brassard autour du bras du patient.

CANCER (n. m.)

Tumeur qui grossit et qui détruit les tissus, causée par une multiplication de cellules.

Le patient qui a un cancer reçoit un traitement de radiothérapie.

CARDIOLOGIE (n. f.)

En médecine, étude du cœur et de ses maladies.

L’infirmier surveille le moniteur cardiaque auquel est branchée la patiente en observation à l’unité de cardiologie.

CATHÉTER (n. m.)

Tube long et mince qui entre dans une cavité ou un conduit pour évacuer du contenu ou introduire une substance.

L’infirmier pose un cathéter au patient pour faciliter l’administration des médicaments par voie intraveineuse.

CÉPHALÉE (n. f.)

Sensation douloureuse à la tête.

La patiente prend de l’acétaminophène pour soulager sa céphalée.

CHIRURGIE (n. f.)

En médecine, branche spécialisée dans la pratique des actes opératoires sur un patient.

L’infirmière qui travaille au département de chirurgie prépare le patient pour son opération.

CICATRICE (n. f.)

Marque laissée par une plaie après la guérison.

L’infirmière vérifie que la plaie guérit sans laisser de cicatrice.

CIVIÈRE (n. f.)

Lit sur roulettes servant à transporter les blessés ou les malades.

Le patient inconscient est couché sur une civière dans l’ambulance.

CLINIQUE (n. f.)

Établissement, le plus souvent privé, où l’on reçoit des soins.

Le patient se rend à la clinique pour subir un examen médical.

CŒUR (n. m.)

Organe musculaire situé entre les deux poumons et assurant la circulation sanguine dans le corps.

L’infirmier écoute le cœur du patient à l’aide d’un stéthoscope.

COMPRESSE (n. f.)

Morceau de tissu plié appliqué sur une plaie.

L’infirmière applique une compresse stérile sur la plaie.

COMPRIMÉ (n. m.)

Pastille de forme aplatie faite de poudre comprimée.

La patiente prend deux comprimés toutes les quatre heures.

CONFORT (n. m.)

Ensemble de commodités pouvant contribuer au bien-être d’une personne.

L’infirmière hydrate la patiente en fin de vie pour assurer son confort.

CONFUSION (n. f.)

État mental d’un individu ayant des troubles de mémoire ou intellectuels.

La patiente présentait des signes de confusion à son arrivée à l’hôpital.

CONSENTEMENT (n. m.)

Acte par lequel une personne accepte de recevoir des soins.

La patiente donne son consentement par écrit avant la chirurgie.

CONSTIPATION (n. f.)

Évacuation difficile des selles.

L’infirmier administre des médicaments à la patiente afin de soulager ses maux de ventre et sa constipation.

CONVALESCENCE (n. f.)

Période, après une blessure ou une maladie, pendant laquelle l’état de santé d’une personne s’améliore.

La patiente se repose durant sa convalescence.

DÉAMBULATEUR (n. m.)

Appareil formant un cadre sur lequel une personne s’appuie pour se déplacer.

La patiente marche avec un déambulateur dans le centre d’hébergement.

DÉMENCE (n. f.)

Perte progressive des fonctions du cerveau.

L’infirmier fait l’évaluation cognitive de la patiente qui présente des symptômes de démence.

DÉPARTEMENT (n. m.)

Ensemble de services spécialisés dans une même discipline médicale.

Les enfants sont admis au département de pédiatrie.

DÉPRESSION (n. f.)

Trouble mental causant des baisses d’humeur et un ralentissement des capacités physiques et intellectuelles.

La patiente hospitalisée pour une dépression se plaint de troubles du sommeil.

DIABÈTE (n. m.)

Maladie qui empêche le corps d’utiliser convenablement le sucre comme source d’énergie.

La patiente qui souffre de diabète mesure son taux de glucose avant de s’injecter une dose d’insuline.

DIAGNOSTIC (n. m.)

Détermination de l’état de santé d’une personne à partir de renseignements obtenus à son sujet.

Le médecin établit un diagnostic de maladie pulmonaire obstructive chronique.

DIARRHÉE (n. f.)

Évacuation fréquente et abondante de selles liquides.

L’infirmier installe un soluté au patient qui a une diarrhée sévère.

DIGNITÉ (n. f.)

Respect de soi ou de quelqu’un d’autre.

L’infirmier donne des soins à la patiente en perte d’autonomie en préservant sa dignité.

DOSE (n. f.)

Quantité de médicament prise en une fois.

L’infirmière donne une dose d’acétaminophène au patient.

DOSSIER MÉDICAL (n. m.)

Document qui fournit les renseignements en lien avec les soins donnés à un patient.

L’infirmière note ses observations dans le dossier médical du patient.

DOULEUR (n. f.)

Sensation désagréable ressentie dans une partie du corps.

L’infirmière demande au patient d’évaluer l’intensité de sa douleur sur une échelle de 0 à 10.

DRAIN (n. m.)

Tube servant à évacuer un liquide.

Le médecin installe un drain thoracique pour faciliter l’évacuation du liquide des poumons.

ÉCHOGRAPHIE (n. f.)

Exploration des organes du corps à l’aide d’ultrasons.

La patiente enceinte a rendez-vous pour une échographie.

ÉCOULEMENT (n. m.)

Mouvement d’un fluide qui coule.

L’infirmier explique au patient qu’un écoulement de pus est un signe d’infection.

EFFET SECONDAIRE (n. m.)

Effet résultant de la prise d’un médicament.

Le patient ressent plusieurs effets secondaires après la prise d’un anti-inflammatoire.

EMPATHIE (n. f.)

Habileté à percevoir et à comprendre les sentiments ou les émotions d’une autre personne.

L’infirmier fait preuve d’empathie envers le patient.

ESSOUFFLEMENT (n. m.)

Respiration courte et difficile.

Le patient dit à l’infirmière qu’il éprouve un léger essoufflement lorsqu’il marche.

ÉTAT DE CONSCIENCE (n. m.)

État d’éveil et de réactivité aux éléments externes d’une personne.

L’infirmière questionne la patiente afin d’évaluer son état de conscience.

ÉTOURDISSEMENT (n. m.)

Sensation d’avoir la tête qui tourne.

Le patient a eu un étourdissement quand il s’est levé.

ÉVALUATION CLINIQUE (n. f.)

Examen physique et mental d’un patient accompagné d’une collecte de renseignements à son sujet.

L’infirmière écrit au dossier de la patiente les problèmes de santé qu’elle a constatés pendant l’évaluation clinique.

EXAMEN CLINIQUE (n. m.)

Examen d’une personne comprenant l’inspection, la palpation, la percussion et l’auscultation des parties du corps et de certains organes.

L’infirmière procède à l’examen clinique du patient afin de déceler ses problèmes de santé.

FATIGUE (n. f.)

État résultant d’un grand effort physique ou mental.

Le patient ressent de la fatigue depuis quelques semaines.

FAUTEUIL ROULANT (n. m.)

Siège à dossier et à bras, muni de roues, qui permet le déplacement d’une personne.

Le patient se déplace en fauteuil roulant dans l’hôpital.

FIÈVRE (n. f.)

Élévation anormale de la température du corps.

L’infirmière prend la température d’un enfant brûlant de fièvre.

FRÉQUENCE CARDIAQUE (n. f.)

Nombre de battements du cœur par minute.

L’infirmière inscrit la fréquence cardiaque de la patiente dans son dossier.

FRÉQUENCE RESPIRATOIRE (n. f.)

Nombre de cycles respiratoires par minute.

L’infirmière mesure la fréquence respiratoire du patient en comptant le nombre de cycles respiratoires par minute.

GÉRIATRIE (n. f.)

En médecine, étude du vieillissement et traitement des maladies touchant les personnes âgées.

Les personnes âgées malades sont prises en charge par le personnel de l’unité de gériatrie.

GLUCOMÈTRE (n. m.)

Appareil servant à mesurer le taux de glucose dans le sang.

L’infirmier vérifie la glycémie du patient diabétique avec un glucomètre.

GUÉRISON (n. f.)

Retour à l’état de santé antérieur à une blessure ou à une maladie.

Le médecin prescrit un traitement au patient pour favoriser sa guérison.

GYNÉCOLOGIE (n. f.)

En médecine, étude de l’appareil génital de la femme, y compris les seins.

Le médecin de famille envoie la patiente au département de gynécologie parce qu’elle a des problèmes de fertilité.

HÉMORRAGIE (n. f.)

Écoulement d’une quantité de sang hors d’un vaisseau sanguin.

Le patient doit recevoir une transfusion sanguine après avoir subi une hémorragie.

HÔPITAL (n. m.)

Établissement où l’on reçoit des soins.

La femme enceinte souhaite accoucher à l’hôpital.

HYDRATATION (n. f.)

Apport d’eau dans l’organisme.

L’infirmier installe un soluté au patient pour assurer son hydratation.

HYGIÈNE (n. f.)

Ensemble des principes et des façons de conserver ou d’améliorer sa santé, notamment par les soins visant la propreté du corps.

Une bonne hygiène des mains aide à prévenir la propagation des microbes.

HYPERTENSION ARTÉRIELLE (n. f.)

Élévation anormale de la pression artérielle.

L’infirmière administre un médicament au patient pour traiter son hypertension artérielle.

HYPOTENSION ARTÉRIELLE (n. f.)

Diminution anormale de la pression artérielle.

L’infirmier note dans le dossier que la patiente présente des signes d’hypotension artérielle.

INCISION (n. f.)

Coupure avec un instrument tranchant.

La chirurgienne pratique une incision dans l’abdomen du patient.

INFARCTUS (DU MYOCARDE) (n. m.)

Crise cardiaque.

L’infirmière prend la fréquence cardiaque du patient qui a subi un infarctus.

INFECTION (n. f.)

Pénétration dans l’organisme de microbes pouvant provoquer une maladie.

L’infirmière s’assure que la plaie ne présente pas de signes d’infection.

INFIRMIER (n. m.), INFIRMIÈRE (n. f.)

Personne qui fournit des soins et des traitements aux patients et qui évalue leur état de santé.

L’infirmier soigne la patiente.

INFIRMIER AUXILIAIRE (n. m.), INFIRMIÈRE AUXILIAIRE (n. f.)

Personne qui fournit certains soins et traitements aux patients, en collaboration avec d’autres professionnels de la santé.

L’infirmier auxiliaire administre des médicaments selon l’ordonnance.

INFLAMMATION (n. f.)

Réaction de l’organisme se manifestant généralement par une rougeur, une sensation de chaleur, un gonflement et de la douleur.

L’infirmier constate la présence d’inflammation autour de la plaie.

INJECTION (n. f.)

Introduction d’un fluide dans un vaisseau sanguin ou un tissu organique.

L’infirmière effectue une injection d’hydrocortisone sous-cutanée.

INSPECTION (n. f.)

Action d’examiner visuellement un patient.

L’infirmière procède à l’inspection du patient qui vient d’être admis à l’urgence.

LÉSION (n. f.)

Modification de la structure d’une cellule, d’un tissu ou d’un organe en raison d’une blessure ou d’un accident.

L’infirmier note la présence de lésions cutanées sur les jambes de la patiente.

MALADIE CARDIOVASCULAIRE (n. f.)

Maladie touchant le cœur et les vaisseaux sanguins.

La cardiologue envoie le patient passer un électrocardiogramme afin de vérifier s’il présente des signes d’une maladie cardiovasculaire.

MALADIE CHRONIQUE (n. f.)

Maladie qui dure longtemps et qui évolue.

Plusieurs résidents du centre d’hébergement sont atteints de maladies chroniques telles que la maladie d’Alzheimer et la maladie de Parkinson.

MALADIE DÉGÉNÉRATIVE (n. f.)

Maladie qui évolue et qui détériore l’état de santé d’une personne.

Le patient qui a développé une maladie dégénérative se déplace en fauteuil roulant.

MALADIE INFECTIEUSE (n. f.)

Maladie pouvant être transmise à d’autres personnes.

L’infirmière vaccine les personnes âgées contre la grippe, une maladie infectieuse fréquente.

MALADIE RESPIRATOIRE (n. f.)

Maladie qui touche les organes qui permettent de respirer.

La médecin explique au patient que le tabagisme est un facteur de risque de maladies respiratoires.

MÉDECIN (n. m. ou n. f.)

Personne qui exerce la médecine en diagnostiquant et en traitant les problèmes de santé et en s’occupant de leur prévention.

Le médecin examine le patient.

MÉDECINE INTERNE (n. f.)

En médecine, étude des maladies chez des adultes qui n’ont pas besoin de chirurgie ou qui ont des problèmes de santé difficiles à évaluer.

L’infirmier mesure le taux de glucose des patients diabétiques soignés à l’unité de médecine interne.

MÉDICAMENT (n. m.)

Substance employée pour prévenir ou traiter un symptôme ou une maladie.

L’infirmière administre le médicament au patient.

MÉDICATION (n. f.)

Emploi d’un ou de plusieurs médicaments.

Le médecin ajuste la médication de la patiente hypertendue.

MICTION (n. f.)

Action d’uriner; écoulement de l’urine.

La patiente ressent des douleurs lors de la miction, à cause de son infection urinaire.

MONITEUR CARDIAQUE (n. m.)

Appareil de surveillance de l’activité cardiaque d’un patient.

L’infirmière observe le tracé du moniteur cardiaque auquel est branché le patient hospitalisé à l’unité de cardiologie.

MOTRICITÉ (n. f.)

Ensemble des mouvements des parties du corps.

La physiothérapeute évalue la motricité du patient après sa chirurgie.

NAUSÉE (n. f.)

Sensation de malaise accompagnée d’une envie de vomir.

La patiente enceinte se plaint de nausées matinales.

OBSTÉTRIQUE (n. f.)

En médecine, branche relative à la grossesse et à l’accouchement.

La patiente prend rendez-vous au département d’obstétrique pour son suivi de grossesse.

ONCOLOGIE (n. f.)

Étude des tumeurs cancéreuses.

La patiente se présente au département d’oncologie pour recevoir son traitement de chimiothérapie.

ORDONNANCE (n. f.)

Document qui contient les prescriptions.

La médecin rédige une ordonnance.

ORTHOPÉDIE (n. f.)

En médecine, étude et traitement des maladies et des déformations des os, des muscles et des tendons.

Le patient se rend au département d’orthopédie pour que l’infirmière vérifie sa plaie chirurgicale à la jambe gauche.

OXYGÈNE (n. m.)

Composant de l’air essentiel à la respiration.

L’infirmier mesure la saturation du sang en oxygène de la patiente à l’aide d’un saturomètre.

PALPATION (n. f.)

Action d’appuyer les doigts ou la main sur une personne pour recueillir des informations sur les tissus ou les organes.

L’infirmier sent une masse lors de la palpation de l’abdomen du patient.

PANSEMENT (n. m.)

Matériel appliqué sur une plaie pour la couvrir et la protéger.

L’infirmier évalue la plaie lorsqu’il change le pansement.

PATIENT (n. m.), PATIENTE (n. f.)

Personne qui reçoit des services médicaux, qu’elle soit malade ou non.

Le patient écoute les conseils du médecin.

PÉDIATRIE (n. f.)

En médecine, étude et traitement des maladies des enfants.

L’infirmière rassure les jeunes enfants qui sont traités au département de pédiatrie.

PERCUSSION (n. f.)

Action de frapper de petits coups sur une région du corps et d’observer les sons produits pour recueillir des informations sur les parties internes.

L’infirmière effectue la percussion de l’abdomen dans le sens des aiguilles d’une montre.

PILULE (n. f.)

Médicament façonné en petite boule et destiné à être avalé.

Le patient avale la pilule avec un peu d’eau.

PLAIE (n. f.)

Ouverture dans la chair ou les tissus organiques due à une cause externe.

L’infirmier enfile des gants stériles pour nettoyer la plaie de la patiente.

PLAN THÉRAPEUTIQUE INFIRMIER (PTI) (n. m.)

Norme de documentation des décisions d’une infirmière ou d’un infirmier, dans le but d’assurer un suivi optimal du patient.

L’infirmière prépare le plan thérapeutique infirmier du patient diabétique.

PNEUMOLOGIE (n. f.)

En médecine, étude des poumons et des voies respiratoires ainsi que de leurs maladies.

L’infirmière prend la mesure de la saturation du sang en oxygène de la patiente admise à l’unité de pneumologie.

PNEUMONIE (n. f.)

Infection des poumons causée par un virus ou une bactérie.

L’infirmière entend des râles crépitants lorsqu’elle ausculte le patient qui a une pneumonie.

POULS (n. m.)

Battement d’une artère perceptible au toucher et résultant du passage du sang.

L’infirmier prend le pouls du patient en plaçant ses doigts sur son poignet.

POUMONS (n. m. pl.)

Organes pairs de la respiration contenus dans la cage thoracique et constitués d’une partie droite et d’une partie gauche.

L’infirmier ausculte les poumons de la patiente.

PRESCRIPTION (n. f.)

Ensemble des recommandations fournies au patient, verbalement ou par écrit.

L’infirmier respecte la prescription du médecin.

PRESSION ARTÉRIELLE (n. f.)

Force que le sang exerce sur les parois des artères.

L’infirmier installe un brassard au patient afin de prendre sa pression artérielle.

PRISE DE SANG (n. f.) ou PRÉLÈVEMENT SANGUIN (n. m.)

Action d’extraire un échantillon de sang du corps d’une personne.

L’infirmier pose un garrot au patient avant de lui faire une prise de sang.

PSYCHIATRIE (n. f.)

En médecine, étude et traitement des troubles mentaux.

Le patient suivi en psychiatrie présente des symptômes de dépression.

PULSATION (n. f.)

Battement rythmique du cœur ou d’une artère.

L’infirmière appuie légèrement sur le poignet du patient afin de percevoir les pulsations.

PUS (n. m.)

Liquide plus ou moins épais apparaissant en cas d’infection bactérienne.

L’infirmière désinfecte la plaie, qui est couverte de pus jaunâtre.

RADIOGRAPHIE (n. f.)

Examen de l’intérieur du corps à l’aide des rayons X.

Le patient qui a une fracture de la jambe passe une radiographie.

RADIOLOGIE (n. f.)

En médecine, étude des rayons X permettant d’établir un diagnostic.

La technologue en imagerie médicale explique aux patients le déroulement des examens de radiologie.

RESPIRATION (n. f.)

Action de faire entrer l’air dans les poumons, puis de faire sortir l’air des poumons.

L’infirmière évalue la respiration d’un patient souffrant d’asthme.

ROUGEUR (n. f.)

Coloration rouge de la peau causée par la dilatation des vaisseaux.

L’infirmière n’observe pas de rougeur au pourtour de la plaie.

SAIGNEMENT (n. m.)

Écoulement de sang.

L’infirmier comprime la plaie pour arrêter le saignement.

SANG (n. m.)

Liquide rouge et visqueux qui circule dans les vaisseaux et qui a pour principale fonction d’apporter l’oxygène et les nutriments à l’organisme.

Lorsque l’infirmière enlève le pansement, elle constate qu’il est taché de sang.

SATUROMÈTRE (n. m.)

Appareil qui mesure la quantité d’oxygène dans le sang.

L’infirmier installe un saturomètre à l’extrémité d’un doigt de la patiente asthmatique.

SELLES (n. f. pl.)

Solides composés de résidus d’aliments non absorbés évacués par l’organisme.

Le patient a du sang dans ses selles.

SERINGUE (n. f.)

Instrument servant à injecter un liquide dans l’organisme ou à prélever un liquide de l’organisme.

L’infirmière administre le vaccin à l’enfant à l’aide d’une seringue.

SIGNE (n. m.)

Manifestation d’une maladie constatable de façon objective.

En observant la plaie, l’infirmier constate la présence de signes d’infection.

SIGNES VITAUX (n. m. pl.)

Indicateurs permettant de vérifier qu’une personne est vivante et d’évaluer son état général.

L’infirmière prend les signes vitaux du patient lors de l’examen physique.

SOIN (n. m.)

Action qui permet de rétablir ou de préserver la santé d’une personne.

L’infirmière prodigue des soins au patient.

SOINS INTENSIFS (n. m. pl.)

Service spécialisé dans la prise en charge des patients dans un état critique ou à risque.

L’infirmier aux soins intensifs s’assure que l’état des patients est stable.

SOINS PALLIATIFS (n. m. pl.)

Unité qui assure la réduction des symptômes d’un patient et le maintien de son confort en fin de vie.

Le patient en phase terminale est hospitalisé à l’unité de soins palliatifs.

SONDE (n. f.)

Instrument cylindrique qui entre dans une cavité ou un conduit.

L’infirmier enlève la sonde urinaire de la patiente alitée.

STÉTHOSCOPE (n. m.)

Instrument permettant d’entendre les sons internes du corps.

L’infirmier ausculte le cœur du patient à l’aide d’un stéthoscope.

SUIVI CLINIQUE (n. m.)

Renseignements obtenus sur une personne après sa sortie d’un hôpital ou d’une clinique et qui permettent de suivre l’évolution de sa maladie.

L’infirmière évalue les besoins du patient pour faciliter son suivi clinique.

SURVEILLANCE CLINIQUE (n. f.)

Attention particulière portée à un patient afin de vérifier son état de santé à différents moments.

L’infirmier assure la surveillance clinique de la patiente qui présente des risques de complications.

SUTURE (n. f.)

Réunion de deux tissus à l’aide de fils, d’agrafes ou de pansements.

Le chirurgien referme la plaie avec des sutures.

SYMPTÔME (n. m.)

Signe caractéristique lié à un état ou à l’évolution d’une maladie et qui permet d’établir un diagnostic.

La médecin explique à la patiente que l’insomnie est un des symptômes de la dépression.

TEMPÉRATURE CORPORELLE (n. f.)

Degré de chaleur du corps humain.

L’infirmière prend la température corporelle de la patiente afin de s’assurer qu’elle ne fait pas de fièvre.

TENSIOMÈTRE (n. m.)

Appareil qui mesure la tension dans les artères.

L’infirmier utilise un tensiomètre pour mesurer la tension artérielle de la patiente.

TENSION ARTÉRIELLE (n. f.)

Force que les parois des artères exercent sur leur contenu sanguin.

L’infirmière mesure la tension artérielle du patient à l’aide d’un tensiomètre.

THERMOMÈTRE (n. m.)

Instrument qui mesure et qui affiche la température du corps.

L’infirmière met un thermomètre dans la bouche de l’enfant fiévreux.

TOUX (n. f.)

Expulsion de l’air compris dans les poumons pour dégager les voies respiratoires.

La patiente se présente à la clinique parce que sa toux persistante l’inquiète.

TRIAGE (n. m.)

Classement des personnes qui se présentent à l’urgence selon l’ordre de priorité des soins à donner.

L’infirmière au triage classe les patients selon la gravité de leur état.

UNITÉ (n. f.)

Structure dans laquelle une équipe de spécialistes traite des personnes souffrant d’une même maladie ou ayant besoin du même genre de soins.

Le patient a été transféré à l’unité de soins intensifs la nuit dernière.

URGENCE (n. f.)

Service dans un hôpital qui accueille des patients devant recevoir des soins immédiats.

Le patient est transporté à l’urgence en ambulance.

URINE (n. f.)

Liquide jaune et clair qui est évacué par l’organisme.

La sonde permet de vider l’urine de la vessie de la patiente.

VOIE D’ADMINISTRATION (n. f.)

Partie du corps dans laquelle un médicament est introduit.

Dans le dossier du patient, le médecin précise la voie d’administration du médicament.

VOIE INTRAVEINEUSE (n. f.)

Voie d’administration qui correspond à un vaisseau sanguin.

L’infirmier injecte le médicament par voie intraveineuse.

VOIE ORALE (n. f.)

Voie d’administration qui correspond à la bouche.

L’infirmière administre le médicament au patient par voie orale.

VOMISSEMENT (n. m.)

Expulsion par la bouche du contenu de l’estomac.

Le patient est vu rapidement par l’infirmière, car il souffre de vomissements.

 Accueil | Ordres professionnel

Date de la dernière mise à jour : 2020-05-21

LIENS RAPIDES

© Gouvernement du Québec, 2020