Aller directement au contenu
Logo du gouvernement du Québec.

Office québécois de la langue française

Suivez-nous

Logo Facebook. Logo Twitter. Logo YouTube. Logo Instagram. Logo Linkedin.

Salle de presse

 

La Francofête : à compter du 16 mars 2020

La langue française, festive et interactive!

Montréal, le 16 mars 2020. – À compter d’aujourd’hui, l’Office québécois de la langue française convie la population à célébrer le français et la francophonie à l’occasion de la 24Francofête, grâce à différentes activités interactives sur son site Web à l’adresse www.francofete.qc.ca.

Cette année, les mots aquarelle, à vau-l’eau, engloutir, fluide, mangrove, oasis, ondée, plouf, ruisseler et spitant ou spitante, liés au thème de l’eau, feront l’objet d’activités, de jeux et de concours organisés par l’Office et ses partenaires sur le Web. Ces mots évocateurs font écho à la valeur de cet or bleu comme élément indispensable à toute forme de vie et comme source d’enrichissement de la langue.

Le français est une langue riche, vivante et vibrante, avec laquelle on peut prendre plaisir à jouer. Au cours des prochaines semaines, tous les Québécois et Québécoises sont invités à jouer avec la langue française sous toutes ses formes.   

Faits saillants :

  • L’Office québécois de la langue française a produit une affiche pour faire la promotion de la Francofête. L’affiche peut être téléchargée à l’adresse www.francofete.qc.ca. L’affiche de la Francofête a également été déclinée en huit courtes animations qui seront diffusées sur le Web.
  • Le site Web de la Francofête, accessible au www.francofete.qc.ca, permettra à la population de tester sa connaissance du français à l’aide de dix jeux linguistiques en ligne qui mettent en vedette les dix mots de la Francofête 2020. Choisis en collégialité par l’Office et ses partenaires de la France, de la Fédération Wallonie-Bruxelles, de la Suisse romande et de l’Organisation internationale de la Francophonie, ces mots riches et évocateurs nous font prendre conscience de la valeur de l’eau, non seulement comme élément indispensable à toute forme de vie, mais aussi comme source d’enrichissement de la langue.
  • La bédéiste Sophie Bédard et l’auteur Simon Boulerice font découvrir à la population les deux mots proposés par le Québec, soit le nom aquarelle et l’adverbe à vau-l’eau, à travers la bande dessinée et la nouvelle, respectivement.

Liens connexes :

Source :

Chantal Bouchard
Relations avec les médias
Office québécois de la langue française
514 873-6567 ou, sans frais, 1 888 873-6202
porteparole@oqlf.gouv.qc.ca

Date de la dernière mise à jour : 2020-10-07

LIENS RAPIDES

© Gouvernement du Québec, 2020