Aller directement au contenu

Suivez-nous

Logo Facebook. Logo Twitter. Logo YouTube. Logo Instagram. Logo Linkedin.

Salle de presse

Annonce des lauréats des Mérites du français

Montréal, le 23 mars 2022. – Dans le cadre du Gala des Mérites du français, l’Office québécois de la langue française a récompensé des personnes et des organisations qui font rayonner la langue française au travail, dans le commerce ou dans les technologies de l’information, ou qui contribuent à sa mise en valeur dans la culture ou la toponymie.

Le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration, partenaire de l’événement, a quant à lui souligné l’excellence des réalisations de personnes immigrantes et d’organisations qui les accompagnent en leur remettant des Mérites en francisation.

Le gala, qui réunissait plus de 150 personnes, s’est déroulé en présence du ministre de la Justice et ministre responsable de la Langue française, M. Simon Jolin-Barrette, et du ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, ministre de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration et ministre responsable de la région de la Mauricie, M. Jean Boulet.

Prix Camille-Laurin

L’Office québécois de la langue française a profité du gala pour remettre le prix Camille-Laurin, sa plus haute distinction, pour les années 2020 et 2022. Ce prestigieux prix souligne l’engagement exceptionnel de personnes qui contribuent de façon significative à l’usage, à la qualité ou au rayonnement du français. Les lauréats sont MM. Gérald Larose et Guy Rocher.

  • Au cours de sa carrière, M. Gérald Larose a laissé sa marque dans plusieurs domaines, dont le travail social, le syndicalisme et l’économie sociale, et ce, toujours avec le souci de faire respecter et de protéger la langue française. Il a d’ailleurs présidé la Commission des États généraux sur la situation et l’avenir de la langue française au Québec.
  • Intellectuel de renom et citoyen engagé, M. Guy Rocher est quant à lui l’un des maîtres d’œuvre de la Charte de la langue française, une loi historique qui a permis de faire du Québec une société où le français est la langue officielle.

Citations

« La langue française fait partie de notre identité au Québec. Il est essentiel d’agir pour lui donner la place incontournable qui lui revient dans toutes les sphères de la société. Les initiatives mises à l’honneur contribuent à valoriser et à promouvoir le français en tant que langue commune et langue d’intégration. Nous félicitons les lauréats et les finalistes et, surtout, saluons leur dévouement et leur mobilisation à l’égard du rayonnement du français. »

Simon Jolin-Barrette, ministre de la Justice et ministre responsable de la Langue française

« Les Mérites en francisation des personnes immigrantes que nous remettons à l’occasion de ce gala mettent en valeur le travail colossal effectué quotidiennement par des personnes et des organisations pour valoriser le français et faire briller cette langue qui nous unit. Le français est incontournable pour une intégration réussie des personnes immigrantes. La connaissance du français leur permet non seulement de trouver plus facilement un emploi, mais aussi de mieux comprendre le fonctionnement de la société québécoise, de développer un réseau et de participer à toutes les facettes de la vie au Québec. »

Jean Boulet, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, ministre de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration et ministre responsable de la région de la Mauricie

Faits saillants

  • En remettant les Mérites du français au travail, dans le commerce et dans les technologies de l’information, l’Office québécois de la langue française a récompensé neuf organisations pour leurs réalisations remarquables en matière de promotion et d’usage du français, dont Rogers Communications, Moneris, HigginsSmith TI, PricewaterhouseCoopers et le Service d’interprétation visuelle et tactile.

  • L’Union des artistes, la Société des auteurs de radio, télévision et cinéma et l’Union des écrivaines et des écrivains québécois, partenaires du Mérite du français dans la culture, ont remis le prix à M. Jim Corcoran pour souligner son apport au rayonnement de la culture québécoise et de la chanson francophone.

  • La Commission de toponymie a remis quant à elle le Mérite en toponymie à la Ville de Victoriaville, qui s’est démarquée par son souci de mettre en valeur la richesse de son patrimoine à travers ses noms de lieux, notamment en adoptant un plan d’action pour la gestion de sa toponymie.

  • Le parcours remarquable d’une professeure de français du ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration a été souligné à l’occasion du gala. Un prix a été remis à Mme Rachida El Ghannami pour son engagement auprès de ses élèves et sa participation à de nombreux projets liés à la recherche d’emploi et à la régionalisation.

  • Dans la catégorie Personne immigrante non francophone, le prix a été décerné à Mme Cristina Uribe, doctorante en linguistique à l’Université du Québec à Montréal, dont les recherches sont axées sur la phonétique du français chez les hispanophones. Aujourd’hui, elle peut à son tour aider de nouvelles arrivantes et de nouveaux arrivants à découvrir la richesse de notre culture.

  • Un prix a été remis à M. Carlos Alexander Ruiz Mena, conseiller aux futurs étudiants internationaux à l’Université du Québec à Trois-Rivières, dans la catégorie Personne réfugiée non francophone. M. Ruiz Mena est fier de pouvoir faire partager ses propres expériences pour faciliter l’intégration d’une nouvelle génération de personnes immigrantes.

  • Dans la catégorie Personne œuvrant dans le domaine de la francisation des personnes immigrantes, le prix a été décerné à Mme Hélène LaFerrière, enseignante en francisation au Centre Saint-Michel du Centre de services scolaire de la Région-de-Sherbrooke. Aujourd’hui à la retraite, elle laisse un legs immense, autant à ses élèves qui ont réussi leur intégration qu’à ses collègues qui ont bénéficié de sa générosité.

  • Le Bureau de valorisation de la langue française et de la Francophonie de l’Université de Montréal s’est vu attribuer un prix dans la catégorie Partenaire institutionnel ou communautaire en francisation pour ses multiples réalisations novatrices relatives à la francisation des personnes immigrantes.

  • Le Marché du Store a reçu un prix dans la catégorie Entreprise exemplaire en matière de francisation de son personnel immigrant pour avoir mis en place des cours de français et des activités sociales favorisant les échanges interculturels.

  • La mention Coup de cœur, décernée à une personne qui a particulièrement retenu l’attention du jury parmi toutes les candidatures reçues, a été remise à Mme Zeina Miskeen. Elle a fait preuve d’une grande persévérance dans son apprentissage du français et travaille aujourd’hui comme enseignante suppléante et éducatrice au service de garde du Centre de services scolaire de Charlevoix.

Liens connexes

Sources

Chantal Bouchard
Relations avec les médias
Office québécois de la langue française
514 873-6567 ou, sans frais, 1 888 873-6202
porteparole@toponymie.gouv.qc.ca

Émilie Vézina
Relations avec les médias
Ministère de l'Immigration, de la Francisation
et de l'Intégration
514 940-1630
medias@mifi.gouv.qc.ca

Date de la dernière mise à jour : 2022-04-26

LIENS RAPIDES

VOS DROITS ET OBLIGATIONS

Abonnez-vous!

Nos infolettres vous permettent d’avoir accès à plusieurs ressources.

Voilà! C’est fait! Nous vous remercions de votre inscription à nos infolettres.
Une erreur est survenue. Veuillez réessayer plus tard. Si le problème persiste, communiquez avec nous.
© Gouvernement du Québec, 2021